PS-Verts

Les relations PS-Verts n’ont pas toujours été au beau fixe. Cependant, les deux formations décident en novembre 2011, en prévision de la campagne présidentielle et des législatives de 2012, de signer un accord. Un premier document, électoral, réserve une soixantaine de circonscriptions à des candidats écologistes. L’autre pan de cet accord porte sur le programme. Ces discussions ne prévoyaient pas d’entrée au gouvernement d’Europe Écologie-Les Verts en cas de victoire du PS à la présidentielle. Mais, une fois nommé, le gouvernement Ayrault a accueilli deux ministres écologistes.

12