En colère, Valérie Trierweiler diffuse une photo privée de Michel Sapin

Irritée par des propos entendus sur BFMTV, l'ancienne Première dame diffuse sur Twitter une photo du ministre des Finances affublé de cotillons sur la tête.

Valérie Trierweiler, le 25 novembre 2014 à Londres.
Valérie Trierweiler, le 25 novembre 2014 à Londres. (LEON NEAL / AFP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Valérie Trierweiler sort une nouvelle fois ses griffes. Après ses déclarations de la semaine dernière sur le duo Hollande-Royal, l'ancienne Première dame s'en prend, dimanche 17 mai, au ministre des Finances, Michel Sapin. Avec son mode de communication de prédilection : le tweet assassin.

L'auteure du best-seller Merci pour ce moment réagissait à une interview de Michel Sapin qui se tenait au même moment sur BFMTV. Invité à réagir aux dernières déclarations de Valérie Trierweiler, qui a dit ne pas renier une seule ligne de son livre, Michel Sapin a défendu François Hollande, toujours accusé par son ex-compagne de désigner les personnes modestes par le surnom de "sans-dents". Il n'a en revanche pas souhaité s'exprimer sur le "couple Hollande-Royal", décrit par Valérie Trierweiler comme étant "obsédé par le pouvoir".

Un contentieux avec l'ex-femme de Sapin

Est-ce une erreur que Valérie Trierweiler continue à parler ? "Je le pense, mais c'est son choix, personne ne peut ôter la possibilité de parler à quiconque, heureusement d'ailleurs", répond Michel Sapin.

Pourtant modérée, la réaction du ministre a suscité les foudres de l'ancienne compagne de François Hollande. Le tweet de Valérie Trierweiler laisse entendre que Michel Sapin dénie aux femmes le droit de s'exprimer, et rappelle à celui qui a détenu le portefeuille du Travail l'existence de plus de 3 millions de chômeurs en France. Surtout, elle n'hésite pas à poster une photo personnelle de Michel Sapin, et qui n'a, a priori, aucun rapport avec la polémique. Peu à son avantage, le ministre y est vu en train de se mettre des cotillons sur la tête.

L'histoire ne dit pas si cette photo a été prise lors de la fameuse soirée au cours de laquelle Valérie Trierweiler aurait giflé, selon Le Canard enchaîné, l'ex-femme du ministre, la journaliste Valérie de Senneville. L'ex-Première dame avait démenti le geste... par un tweet tout aussi étonnant.