Valérie Trierweiler

En juin 2013, lors des élections législatives, on parle beaucoup d’un tweet posté par Valérie Trierweiler. Alors que François Hollande aurait assuré de son soutien Ségolène Royal, son ancienne compagne et la mère de ses enfants, Trierweiler en fait autant vis-à-vis de l’adversaire de cette dernière, Olivier Falorni. Son tweet de soutien ne manque pas de susciter un tollé. Dans un entretien, Royal, qui sur le coup n’a pas réagi, réclame le respect, pour elle et ses enfants. Quelque temps plus tard, Valérie Trierweiler aurait confié ses regrets à une amie. Mais son coup d’éclat n’aura pas fait de bien à son image publique.

123