Première dame ? "Je trouve ça un petit peu désuet", confie la compagne du nouveau président de la République, Valérie Trierweiler, dans un entretien à France Inter diffusé jeudi 7 juin. "Comme je souhaite un petit peu changer les choses, je trouve qu'il faudrait peut-être aussi renouveler ce terme", poursuit-elle. Et d'avouer n'avoir pas encore trouvé : "Je reçois des propositions de Français qui m'écrivent : 'l'atout cœur de France', 'Première journaliste', qui est arrivé aujourd'hui, je ne sais plus, il faudrait que j'aie la liste sous les yeux."

Par ailleurs, elle trouve que "la pression est retombée". Mais maintenant, "c'est autre chose qui commence, il faut s'installer dans ce rôle". Elle dit d'ailleurs le prendre très au sérieux "Il n'y a pas de statut de Première dame, tout est à définir, c'est un rôle avant tout de bénévolat au service des Français, je suis prête à assumer ce rôle-là."