Deux tiers des Français ne veulent pas d'une candidature de Nicolas Sarkozy en 2017

L'image de Nicolas Sarkozy s'est abîmée depuis son retour en politique, d'après un nouveau sondage réalisé après son élection à la tête de l'UMP.

Le président de l'UMP, Nicolas Sarkozy, au siège du parti, à Paris, le 1er décembre 2014.
Le président de l'UMP, Nicolas Sarkozy, au siège du parti, à Paris, le 1er décembre 2014. (ROMAIN CARRE / NURPHOTO / AFP)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Malgré son élection à la tête de l'UMP, les sondages se suivent et se ressemblent pour Nicolas Sarkozy. 61% des Français considèrent que son retour est "une mauvaise chose" pour la vie politique française, un chiffre en hausse de sept points par rapport à septembre, d'après les résultats d'un sondage Odoxa pour Le Parisien, dimanche 7 décembre.

Son élection à l'UMP, "une bonne performance"

A un peu plus de deux ans de l'élection présidentielle, la perspective d'un retour de Nicolas Sarkozy à l'Elysée ne convainc pas une majorité de Français. Deux tiers des sondés (66%) et 39% des sympathisants de droite ne souhaitent pas qu'il se présente en 2017, contre 33% des Français et 60% des sympathisants de droite qui, au contraire, appellent de leurs voeux une telle candidature.

Nicolas Sarkozy peut tout de même se consoler avec un point positif qui ressort de cette étude. Une majorité de sondés (55%) jugent que sa victoire à la présidence de l'UMP, avec 64,5% des voix contre les anciens ministres Bruno Le Maire et Hervé Mariton constitue une "bonne performance".

Sondage Odoxa pour Le Parisien et Aujourd'hui en France réalisé sur Internet les 4 et 5 décembre auprès d'un échantillon de 999 personnes "représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus". Méthode des quotas.