UMP : Copé et Fillon d'accord pour organiser un référendum

A REVIVRE |François Fillon et Jean-François Copé se sont rencontrés mardi après-midi dans locaux de l'Assemblée nationale à la demande de Nicolas Sarkozy, rencontre à l'issue de laquelle François Fillon a accepté la proposition de Jean-François Copé de consulter par référendum les militants sur l'opportunité d'un nouveau vote. La consultation devrait avoir lieu d'ici décembre ou janvier.

(Maxppp)
Radio France

Mis à jour le
publié le

L'essentiel :

"Personne n'est aujourd'hui
président de l'UMP
" : François Fillon reste sur sa position et
souhaite convoquer à nouveau les militants aux urnes dans les trois moisUn
nouveau vote serait la condition pour dissoudre Rassemblement UMP ,
le nouveau groupe parlementaire dont il a annoncé la création mardi
matin, et l'abandon des poursuites judiciaires envisagées contre son
rivalLe clan Copé rejette l'idée d'un nouveau scrutin en
invoquant les rigidités des statuts de l'UMP et dénonce un "chantage "Nicolas
Sarkozy, qui a estimé préférable lundi d'organiser un nouveau vote, a
demandé (-et obtenu-) une rencontre Copé-Fillon, à l'issue de laquelle
le clan Fillon a accepté que les militants soient consultés par
référendum sur l'opportunité d'un nouveau vote. Mais sous conditions...

Revivez le direct de la journée de mardi :

19h43 : Le groupe filloniste est officiellement déposé à l'Assemblée.

19h13 : "Il n'est pas question de retirer un groupe qui défend les valeurs de
l'UMP telle que nous la concevons.Nous avons l'occasion d'être debout avec François
Fillon de prendre le chemin de l'honneur et de la dignité, que nous allons
rendre à nos électeurs
", explique Christian Estrosi, soutien de François
Fillon, dans une interview accordée à France Info.

11h07 : La crise à l'UMP
due à la "culture du chef " de ce parti a estimé l'ancien Premier
ministre socialiste, Michel Rocard, qui qualifie par ailleurs
Jean-François Copé de "gourdin permanent ".

11h01 :
Pas de nouveau groupe au Sénat "où on est déjà majoritaire "
dit Gérard Longuet, sénateur UMP de la Meuse. Il y a 131 sénateurs UMP
sur un total de 347 sénateurs.

10h52 : Depuis l'Assemblée
nationale, le député Patrick Balkany, proche de Jean-François Copé s'est
dit attérré: "On ne fait pas ça, on ne casse pas sa famille
politique. Ce n'est pas raisonnable, pas responsable.
" a-t-il lancé
sur I-télé.

Après

la 3e proclamation de victoire par Jean-François Copé, le camp Fillon
ne lâche rien et est même décidé à accentuer la pression.

Le chiffre du matin

16.578


**C'est le nombre de signatures récoltée par la pétition en
ligne "jeveuxrevoter.fr".

Un site lancé par Nathalie Kosciusko-Morizet. **

Rappel des

événements de la journée de lundi

La commission des recours a
déclaré Jean-François Copé vainqueur à l'UMP par 952 voix d'écart.
François Fillon dénonce "un coup de force" de Copé et récuse à nouveau
les résultats. Son équipe se réunira mardi à 9h30 pour évoquer notamment
des suites judiciaires ou l'organisation d'un nouveau vote. Nicolas
Sarkozy aurait estimé lors de son déjeuner avec l'ancien Premier
ministre qu'il était préférable d'organiser un nouveau vote.

> Une journée à revivre ici ou en version audio :