Sarkozy a demandé à Hollande d'augmenter "le niveau de fermeté et de vigilance"

Nicolas Sarkozy était de retour à l'Elysée pour la première fois depuis le 15 mai 2012. Il a été reçu par François Hollande après l'attentat contre Charlie Hebdo. S'il a appelé à l'unité politique, il en a profité pour demander une augmentation du "niveau de fermeté et de vigilance".

(Nicolas Sarkozy et François Hollande © Elysée)
avatar
Radio France

Mis à jour le
publié le

 "Je crois que c'était mon devoir de répondre à cette invitation " a indiqué l'ancien président de la République. "Les hommes civilisés doivent s'unir pour répondre à la barbarie ". Il a fait part de son émotion à la vue des rassemblements spontanés de milliers de français en soutien à Charlie Hebdo. "Je suis assez impressionné par l'attitude de nos compatriotes et les démonstrations spontanées d'unité, dans un climat de recueillement, avec une grande demande de fermeté, mais une très grande dignité de la part de nos compatriotes ".

Nicolas Sarkozy a appelé à l'unité politique. Et il a indiqué qu'il avait fait part à François Hollande de la nécessité d'augmenter le niveau de fermeté et de vigilance, en proposant le concours de l'opposition. "J'ai dit au président Hollande qu'il y avait des décisions à prendre. J'ai cru comprendre que lui-même ferait des propositions.  Si c'est dans un esprit d'unité et dans le souci de renforcer l'efficacité de nos forces de sécurité nous y participerons aussi. Non pas dans un esprit de confrontation entre l'opposition et la majorité, mais dans un souci partagé de protection des Français ".

"Les hommes civilisés doivent s'unir pour répondre à la barbarie" (Nicolas Sarkozy)
--'--
--'--