Révision constitutionnelle adoptée à l'Assemblée par 317 voix pour et 199 contre

Les députés ont voté en faveur du projet de révision constitutionnelle. Le texte prévoit l'inscription dans la loi fondamentale l'Etat d'urgence ainsi que la déchéance de nationalité pour les personnes condamnées pour terrorisme.

(Les députés lors de l'examen du projet de révision constitutionnelle © MaxPPP)
Radio France

Mis à jour le
publié le

Après des jours de débats, l’Assemblée nationale a procédé ce mercredi au vote solennel de la réforme constitutionnelle. Les députés ont adopté le projet de loi constitutionnelle de protection de la Nation à 317 voix pour, 199 contre et 51 abstentions. Cette réforme prévoit l’inscription dans la loi fondamentale l’Etat d’urgence ainsi que la déchéance de nationalité pour les personnes condamnées pour terrorisme. Pour que cette réforme passe, il faudra que le Sénat et l'Assemblée avalisent le texte en termes identiques avant un nouveau vote à la majorité des trois cinquièmes des parlementaires réunis en Congrès.

Le sourire de Manuel Valls

Le Premier ministre, qui avait défendu bec et ongles mardi le projet de loi constitutionnelle devant les députés socialistes : "voter contre c'est mettre en minorité le Président et mettre en difficulté le gouvernement" a exprimé sa satisfaction à l'issue du vote. "Une grande majorité des parlementaires ont consideré que le rassemblement s'imposait au-delà des querelles partisanes".

A LIRE AUSSI ►►► La déchéance pour tous assumée par Manuel Valls devant l'Assemblée