Remaniement ministériel : l'entrée des écologistes, un choix très stratégique

Ce jeudi 11 février, François Hollande a dévoilé son remaniement ministériel. France 3 décrypte la nouvelle composition du gouvernement.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Mis à jour le , publié le

François Hollande voulait élargir sa base politique, pari réussi ? "Oui, avec trois écologistes au gouvernement, François Hollande a réussi cette ouverture sur laquelle il travaille depuis des mois et avec Emmanuelle Cosse dans le trio, il réalise une belle prise. Son objectif, éviter à tout prix une candidature écologiste en 2017, de Cécile Duflot ou Nicolas Hulot, pas sûr qu'il y parvienne, mais en attendant il porte un coup aux éventuelles ambitions de l'un ou l'autre", répond la journaliste Catherine Demangeat.

Des fidèles de François Hollande

Autre point décisif de ce remaniement, le rassemblement des troupes socialistes. "C'est le signal donné avec Jean-Marc Ayrault qui incarne une ligne plus sociale démocrate, que la ligne sociale libérale de Manuel Valls", souligne aussi la journaliste de France 3 avant de rajouter "que l'on peut dire que c'est un gouvernement très hollandais avec aux postes clés des fidèles du chef de l'État, Jean-Marc Ayrault, Ségolène Royal, Michel Sapin, Jean-Yves Le Drian. Mais Manuel Valls lui, a obtenu de neutraliser Emmanuel Macron. Pas de promotion pour le très populaire ministre de l'Économie, il recule même de quelques places dans l'ordre protocolaire. C'est un gouvernement sur mesure pour préparer la présidentielle de 2017".

Le JT
Les autres sujets du JT