Remaniement : les Verts implosent

L'entrée d'Emmanuelle Cosse, ancienne patronne d'Europe-Ecologie-Les Verts, au gouvernement, déstabilise encore plus son parti.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Mis à jour le , publié le

Le remaniement ministériel opéré hier, jeudi 11 février, a vu trois écologistes rentrer au gouvernement. La nomination la plus marquante est celle d'Emmanuelle Cosse, patronne des Verts, qui s'installe au ministère du Logement.

"J'ai fait un choix en conscience et je l'ai fait pour poursuivre mon engagement écologiste et je ne l'ai pas fait contre mon parti", a-t-elle fait remarquer.

Isoler Cécile Duflot

Deux autres écologistes entrent au gouvernement : Barbara Pompili, et Jean-Vincent Placé. À la clé, un referendum local au sujet de Notre-Dame-des-Landes, annoncé par François Hollande lui-même.

Ce matin, David Cormand, propulsé à la tête d'EELV, dénonce une trahison d'Emmanuelle Cosse. "Il est évident que c'est un coup dur, le débauchage auquel on a assisté hier clôt un cycle", a-t-il déclaré.
Pour les écologistes la manoeuvre est bien visible, François Hollande fait tout pour isoler ses concurrents potentiels, et notamment Cécile Duflot, à quatorze mois de la présidentielle.

Le JT
Les autres sujets du JT
La secrétaire nationale d'Europe Ecologie-Les Verts, Emmanuelle Cosse, adresse ses vœux à la presse, le 8 janvier 2016, à Paris.
La secrétaire nationale d'Europe Ecologie-Les Verts, Emmanuelle Cosse, adresse ses vœux à la presse, le 8 janvier 2016, à Paris. (MAXPPP)