Les cotes de popularité de François Hollande et Manuel Valls s'effondrent en février

Le chef de l'Etat perd 5 points de popularité, et son Premier ministre Manuel Valls 6 points.

Manuel Valls et François Hollande, le 17 février 2016 à l'Elysée. 
Manuel Valls et François Hollande, le 17 février 2016 à l'Elysée.  (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

Mis à jour le , publié le

Le remaniement n'a pas convaincu les Français. Résultat immédiat dans les sondages : les cotes de popularité de François Hollande (-5) et de Manuel Valls (-6) connaissent des baisses significatives en février, selon le baromètre Ifop pour le Journal du dimanche du 21 février.

Seuls 19% des sondés se disent "satisfaits" de l'action du chef de l'Etat, contre 24% le mois dernier. A contrario, ils sont 81% à se dire "mécontents" (+6). 43% sont "plutôt mécontents" et 38% "très mécontents" (+5). Parmi les sympathisants PS, ils sont 53% à se dire satisfaits (-12). Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l'Ifop, constate le "retour de François Hollande à une impopularité massive et majoritaire" : 81 % de mécontents. Une situation équivalente à celle de fin 2014, avant l'attentat de Charlie Hebdo, note le JDD. 

Manuel Valls chute également et enregistre une cote de satisfaction de 33%, contre 39% en janvier. 66% des sondés se disent mécontents (+6). 63% des sympathisants PS sont satisfaits (-11).

Propos très durs sur le projet de réforme du Code du travail

Le sondeur relaie également les remarques de bon nombre de personnes interrogées sur le projet de réforme du Code du travail porté par Myriam El Khomri. "J'ai voté pour un président de gauche et il nous impose une politique de droite." "Il n'a pas des manières (sic) de socialiste", explique l'un des sondés. 

Sondage réalisé du 12 au 20 février par internet et téléphone auprès d'un échantillon représentatif de 1 968 personnes de plus de 18 ans (méthode des quotas).