Les 4 Vérités - Remaniement : Touraine souhaite voir des Verts au gouvernement

La ministre des Affaires sociales et de la Santé, Marisol Touraine, est l'invitée de Roland Sicard sur le plateau des 4 Vérités de France 2 ce jeudi 11 février.

Voir la vidéo
France 2

Mis à jour le , publié le

"Un ministre n'est jamais sûr de rien", réagit Marisol Touraine à propos du remaniement imminent. "Mais j'ai beaucoup de travail et je suis sereine. Je porte les dossiers sur la santé avec beaucoup d'énergie, d'enthousiasme et de conviction. C'est un très beau ministère en tout cas".

"Si le gouvernement pouvait accueillir des écologistes, j'en serais très heureuse, déclare la ministre des Affaires sociales et de la Santé, car au Parlement, notre majorité ne se limite pas simplement aux socialistes. De plus, c'est un moment où nous avons besoin d'unir nos forces pour convaincre les Français de nos politiques".

Mélenchon a fait "un coup"

Concernant la candidature de Jean-Luc Mélenchon à la présidentielle, la ministre estime qu'il "divise son propre camp. C'est une aventure solitaire lancée en solitaire. Ceux qui le soutenaient en 2012 n'ont même pas été prévenus de cette initiative. Il a voulu faire un coup. Ce n'est pas étonnant de sa part".

La grande conférence de la santé qui a lieu ce jeudi va porter notamment sur "la formation des futurs professionnels de santé et l'amélioration de leurs conditions de travail", explique-t-elle. Par exemple, "nous devons proposer des enseignements communs entre les étudiants du secteur médical et paramédical. Il faut aussi que la filière de médecine générale soit pleinement reconnue".

Numérus clausus régionalisé

"Il n'y aura pas de mesures spécifiques pour lutter contre les déserts médicaux et encourager les médecins à s'installer dans les campagnes", affirme-t-elle. Néanmoins, elle annonce que "le numérus clausus sera modulé en fonction des besoins de chaque territoire, car là où il y a moins de médecins, il faut qu'on en forme davantage". Enfin, Marisol Touraine indique qu'il y aura une revalorisation prochaine de la rémunération des médecins sans en préciser la forme.