Remaniement du gouvernement : l'émotion des ministres sortants

Les passations de pouvoir des ministres se sont déroulées ce 12 février, marquées par de l'émotion, des souvenirs mais aussi quelques regrets.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

Lorsqu'il pénètre dans la salle à manger du Quai d'Orsay, Laurent Fabius savoure son succès. L'ancien ministre des Affaires étrangères a laissé sa place à Jean-Marc Ayrault ce 12 février. Il se félicite de la diplomatie à la française, avec une métaphore inattendue. "J'ai dit 'le quai d'Orsay, c'est une Rolls-Royce'. Je n'ai jamais possédé de Rolls-Royce, contrairement à la légende." Mais Laurent Fabius avait aussi des trémolos dans la voix au moment des yeux au ministère.

Le parcours de Fleur Pellerin

Au ministère de la Culture, la foule et les flashs attendaient également Fleur Pellerin, qui laisse place à Audrey Azoulay. Émue, elle a raconté son parcours personnel. "Il y a peu de pays au monde, où une enfant trouvée dans les rues d'un bidonville, dans un pays en développement, et adoptée dans une famille modeste (...) pourrait un jour se retrouver ministre de la Culture", a-t-elle exprimé. Prévenue de son éviction quelques minutes avant le remaniement, elle a remercié Manuel Valls, mais n'a pas cité François Hollande.

Le JT
Les autres sujets du JT
Audrey Azoulay et Fleur Pellerin au ministère de la Culture, à Paris, le 12 février 2016, durant la passation de pouvoir.
Audrey Azoulay et Fleur Pellerin au ministère de la Culture, à Paris, le 12 février 2016, durant la passation de pouvoir. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)