Un nouveau nom pour la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie : "Flandres-Artois-Picardie sonnerait mieux pour un historien"

Le conseil régional a tranché, lundi, entre trois propositions. La grande région va s'appeler Hauts-de-France. 

Le conseil régional de l'actuelle région Nord-Pas-de-Calais-Picardie, à Lille (Nord), le 3 mars 2016.
Le conseil régional de l'actuelle région Nord-Pas-de-Calais-Picardie, à Lille (Nord), le 3 mars 2016. (MAXPPP)
Propos recueillis parFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Hauts-de-France, Nord-de-France ou Terres du Nord ? Le conseil régional de la nouvelle région qui réunit le Nord-Pas-de-Calais et la Picardie a tranché, lundi 14 mars, entre ces trois propositions soumises à un vote organisé sur internet depuis le 10 mars. Ce sera Hauts-de-France, la proposition qui avait les faveurs du président de la région, Xavier Bertrand, comme il l'expliquait à France 3 Nord-Pas-de-Calais.

Ces trois appellations, piochées par la région parmi les propositions de lycéens et d'apprentis, en ont étonné plus d'un. Dans un sondage début mars, elles étaient largement distancées par les plus classiques "Nord-Pas-de-Calais-Picardie" ou simplement "Nord-Picardie". Mais ont-elles une origine historique qui justifierait leur choix ? Pour le savoir, francetv info a interrogé Laurent Warlouzet, historien de l'université d'Artois, à Arras (Pas-de-Calais) et codirecteur de l'ouvrage Histoire des provinces françaises du Nord (éd. Artois presse université).

Francetv info : Avant de parler de son nom, cette région regroupant le Nord, le Pas-de-Calais et la Picardie a-t-elle un sens ?

Laurent Warlouzet : Sur le plan historique, non, cet espace n'a pas tellement d'unité géographique. La région n'a jamais été unie comme a pu l'être la Bretagne, par exemple. Elle n'est pas constituée autour d'un fleuve, comme le Centre-Val-de-Loire, ou de la Méditerranée comme la région Paca. C'est un assemblage.

Le sud de la Picardie est très influencé par l'Ile-de-France, alors que le Nord-Pas-de-Calais a longtemps été sous la domination des Pays-Bas espagnols. Le Nord de la région a, par exemple, une forte natalité et une forte densité, et en cela, il ressemble plus au nord de l'Europe qu'au reste de la France.

C'est une entité créée pour des raisons compréhensibles d'aménagement du territoire. Il fallait une grosse région pour tenir la comparaison avec l'Ile-de-France et avoir du poids en Europe. Mais elle n'a pas beaucoup d'unité culturelle, si ce n'est une petite unité linguistique, car les patois picard et ch'ti sont des langues proches.

Les noms de Hauts-de-France, Terres-du-Nord et Nord-de-France ont-ils une quelconque origine historique ?

Non. Les régions historiques de cette entité sont la Flandre, l'Artois, le Hainaut, la Picardie et le sud de la Picardie, l'Oise, qui en réalité fait plutôt partie de l'Ile-de-France.

Le nom de Hauts-de-France est bizarre, parce qu'il renvoie à une situation géographique, mais que cette région est, au contraire, une terre plutôt basse au niveau du relief. Terres-du-Nord sonnait un peu plus "terroir", mais ce n'est pas un nom qui existait dans l'histoire. Je suis plutôt partisan de l'appellation Nord-de-France, parce que c'est la seule caractéristique géographique commune à cette région. Et si l'idée est de mieux vendre la région au niveau international, c'est le plus facile à traduire. Ce n'est pas le nom le plus imaginatif, mais il a le mérite de la clarté.

Flandres-Artois-Picardie serait un nom qui sonne de manière plus sympathique aux oreilles d'un historien. Ce serait aussi une façon de rappeler le lien de la région avec la Flandre au niveau européen. Mais certains pourraient se sentir délaissés : à Valenciennes, par exemple, on est dans aucun de ces trois territoires, plutôt dans le Hainaut.

Finalement, le nom de Nord-Pas-de-Calais était-il tout aussi artificiel ?

Oui, c'était déjà un peu le cas. Même si le bassin minier créait une sorte d'unité au niveau économique. C'était aussi une zone d'échanges internationaux très forts, communs au Nord et au Pas-de-Calais.

Le logo de la région, avec ce cœur et ce beffroi, était assez imaginatif et représentatif de son histoire. J'espère qu'ils vont le garder, même si le beffroi ne représente pas vraiment la Picardie. En revanche, son nom était vraiment sans imagination. Cela aurait pu être Flandres-Artois-Hainaut.