VIDEO. "La gauche progressiste, la gauche moderne, c'est nous", lance Martine Aubry

La maire de Lille a justifié sa prise de position contre le tandem Hollande-Valls dans une tribune signée par 18 personnalités politiques.

Voir la vidéo
FRANCETV INFO

Mis à jour le , publié le

"La gauche progressiste, la gauche moderne, c'est nous". La maire de Lille, Martine Aubry persiste et signe après la publication, mercredi 24 février, dans Le Monde, d'une tribune très critique à l'égard de la politique menée par François Hollande et Manuel Valls. "Qu'on ne me dise pas que la déchéance de nationalité, qu'on ne me dise pas que la loi El Khomri, qu'on ne me dise pas qu'aller tacler Angela Merkel, c'est de gauche, ce n'est pas vrai", a-t-elle dit à la presse.

"J'ai l'habitude de dire tout haut ce que je pense"

La maire de Lille (Nord) a ainsi justifié sa prise de position publique en affirmant que "ça fait des mois et des mois que [avec ses amis socialistes] nous faisons des propositions qui ne sont pas écoutées". Et d'ajouter : "J'ai l'habitude d'exprimer tout haut ce que je pense lorsque je crois que c'est utile au pays." "Aujourd'hui, j'ai envie que ce débat ait lieu et qu'on y réponde par un débat de fond, pas par des postures", a conclu Martine Aubry, en faisant référence au mot du ministre des Finances Michel Sapin.

Martine Aubry, le 14 janvier 2016 à Lille (Nord) devant la presse 
Martine Aubry, le 14 janvier 2016 à Lille (Nord) devant la presse  (MAXPPP)