Primaire de la gauche : Valls et Montebourg partent favoris, selon un sondage Harris Interactive pour France Télévisions

Au premier tour, l'ancien Premier ministre et l'ex-ministre de l'Economie devanceraient largement leurs rivaux, selon ce sondage réalisé pour "L'Emission politique". En duel au second tour, ils seraient au coude-à-coude.

Manuel Valls et Arnaud Montebourg en déplacement à Faverges (Haute-Savoie), le 12 mai 2014.
Manuel Valls et Arnaud Montebourg en déplacement à Faverges (Haute-Savoie), le 12 mai 2014. (PHILIPPE DESMAZES / AFP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

A peine déclaré, déjà leader dans l'opinion ? Manuel Valls récolte 45% des intentions de vote au premier tour de la primaire de la gauche, selon un sondage Harris Interactive pour France Télévisions, publié jeudi 8 décembre. L'ancien Premier ministre serait ainsi qualifié pour le second tour, aux côtés d'Arnaud Montebourg, crédité de 28% des voix dans cette étude. Les deux anciens ministres devancent largement les autres prétendants déclarés : Benoît Hamon (11%), Gérard Filoche (6%), Marie-Noëlle Lienemann (5%), Pierre Larrouturou (3%), Jean-Luc Bennahmias (1%) et François de Rugy (1%). Le casting de ce premier tour, programmé le dimanche 22 janvier, n'est cependant pas figé : de nouveaux candidats peuvent encore se faire connaître et des désistements intervenir.

A la traîne au premier tour d'après cette enquête, réalisée après le renoncement de François Hollande, Arnaud Montebourg et Benoît Hamon le sont encore plus lorsque seuls les sympathisants du PS souhaitant participer à la primaire s'expriment. Dans ce cas de figure, Manuel Valls récolterait 62% des suffrages contre 25% pour Arnaud Montebourg et 8% pour Benoît Hamon. 

Valls à la peine au second tour

Pour autant, l'issue du second tour apparaît incertaine. Alors qu'il devance de 17 points son rival au premier tour, Manuel Valls peinerait à rassembler et verrait son avance fondre, pour se retrouver finalement au coude-à-coude avec Arnaud Montebourg. Dans le cas d'un tel duel, l'ancien Premier ministre obtiendrait 51% des intentions de vote, selon ce sondage, contre 49% pour le chantre du "made in France". Un écart inférieur à la marge d'erreur.

*Enquête réalisée en ligne du 5 au 7 décembre 2016 sur un échantillon de 541 inscrits sur les listes électorales déclarant qu'ils iront certainement voter à la primaire de la gauche, issus d'un échantillon de 6 062 personnes représentatif des Français âgés de 18 ans et plus. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l'interviewé(e), ainsi que vote au 1er tour de l'élection présidentielle de 2012 pour les intentions et les motivations de vote.

Les intentions de vote mesurent un rapport de force à un moment donné. Elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme étant prédictives des résultats du scrutin.