Primaire de la gauche : le Parti socialiste promet près de 8 000 bureaux de vote

Le député socialiste Christophe Borgel, président de la Commission nationale d'organisation de la primaire de la gauche, explique à franceinfo les contours du vote qui aura lieu les 22 et 29 janvier.

Le président du comité responsable de la primaire, Christophe Borgel, s\'exprime lors d\'un meeting en décembre 2016.
Le président du comité responsable de la primaire, Christophe Borgel, s'exprime lors d'un meeting en décembre 2016. (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)
logo
Louise BodetfranceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

À quelques semaines du premier tour de la primaire de la gauche, qui aura lieu le 22 janvier, le président du comité d'organisation, Christophe Borgel, assure que tout sera prêt à temps. Bénévoles, accès aux bureaux de vote... Le député socialiste livre à franceinfo quelques informations importantes sur le scrutin qui départagera les sept candidats à l'investiture socialiste pour l'élection présidentielle.

Des bureaux de vote moins nombreux

Christophe Borgel annonce que le nombre de bureaux de vote se situera entre "7 500 et 8 000". Ce total est inférieur à celui de la primaire de la droite (10 228). Surtout, il est inférieur à celui de la primaire socialiste de 2011 qui avait désigné François Hollande (9 425). La quantité de bureaux de vote reste toutefois suffisante, selon le député socialiste. "L'essentiel est qu'on ait des bureaux de vote à proximité, partout."

Aucun électeur n'aura à faire une heure de voiture pour voter

Christophe Borgel

à franceinfo

Déjà un objectif de mobilisation

Si le pilote de la primaire ne veut pas faire de pronostic ("Je ne suis pas Monsieur Bouboule de cristal"), Christophe Borgel estime que le scrutin suscite un engouement aussi conséquent que celui de la droite en novembre. "Dans les sondages, il y a un intérêt marqué, au moins aussi fort que pour la primaire de droite." Mais la mobilisation espérée est bien inférieure à celle obtenue par Les Républicains. "On avait eu en 2011 entre 2,6 et 2,9 millions de votants. Si on s'en approche, ce sera une réussite. Si on les dépasse, ça sera un grand succès." La primaire de la droite a réuni 4,3 millions d'électeurs au premier tour et 4,4 millions au second tour. 

Les derniers inscrits pourront voter

Si la droite avait dû se contenter des listes électorales de 2015, la primaire de la gauche acceptera les nouveaux inscrits qui pourront voter dans leur commune. "J'ai présenté un projet au comité national d'organisation de la primaire qui permettra à tous les nouveaux inscrits de voter, précise Christophe Borgel. Sur présentation de leur récépissé d'inscription sur les listes électorales, les électeurs pourront se rendre au bureau de vote qui correspond à leur adresse." Le député espère que le pic des inscriptions enregistré dans les derniers jours de 2016 profitera à la primaire.

Les bénévoles sur le pont

Pour assurer le bon déroulement du scrutin, des bénévoles doivent être présents sur tout le territoire. Christophe Borgel se montre confiant sur ce point : "Nous sommes en train de boucler les dernières cartes départementales. Sur le terrain pendant les deux jours, nous aurons entre 35 000 et 40 000 volontaires mobilisés. Tout se prépare dans les meilleures conditions."