Parti socialiste : peut-il se reconstruire ?

La débâcle du Parti socialiste est confirmée. Le PS disposait de tous les pouvoirs il y a cinq ans. Aujourd'hui, seuls 30 députés seront sur les bancs de l'Assemblée nationale.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Après le fiasco électoral suivi de sa démission, Jean-Christophe Cambadélis veut encore croire à des lendemains qui chantent pour le Parti socialiste. Dimanche soir, avant de partir, il a donné sa feuille de route : "la gauche doit tout changer, la forme comme le fond. Ses idées comme ses organisations". Les électeurs, eux, ont d'abord décidé de changer les têtes. De nombreuses figures emblématiques du PS ont été battues dimanche.

Dix fois moins de députés qu'en 2012

Trente seulement ont sauvé leur siège, parmi lesquelles Stéphane Le Foll ou l'ancienne frondeuse Delphine Batho, des députés très différents qui risquent de ne pas être faciles à gérer. À la tête du PS, une direction collégiale devrait être nommée d'ici la fin de la semaine. Elle devra très vite clarifier la ligne. Le parti socialiste pourrait aussi changer de nom et peut-être déménager. Car avec 10 fois moins de députés qu'en 2012, il aura 10 fois moins de moyens pour subsister.

Le JT
Les autres sujets du JT
Jean-Christophe Cambadélis, après l\'annonce de sa démission de la direction du Parti socialiste, au soir du second tour des élections législatives, le 18 juin 2017. 
Jean-Christophe Cambadélis, après l'annonce de sa démission de la direction du Parti socialiste, au soir du second tour des élections législatives, le 18 juin 2017.  (NICOLAS TAVERNIER / REA)