François Hollande : il a jusqu'au 15 décembre pour se déclarer candidat à la primaire

Le patron des députés Les Républicains et 78 membres de son groupe ont réclamé la destitution de François Hollande de son poste de chef de l'État. Au coeur de la polémique : ses confidences concernant la défense nationale dans le dossier syrien dans son ouvrage "Un président ne devrait pas dire ça...".

Voir la vidéo
FRANCE 3
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

La proposition de résolution qui vise François Hollande a été examinée ce mercredi 23 novembre par l'Assemblée nationale et elle vient d'être rejetée. L'actuel président de la République est tout de même affaibli par cette résolution et par la candidature d'Emmanuel Macron. "C'est même un obstacle de plus dans la course à la présidentielle", précise Anne Bourse, en direct de l'Élysée. L'ancien ministre poursuit en effet sa route, avec la sortie de son livre Révolution jeudi 24 novembre.

François Hollande pressé par le calendrier

"De l'autre côté, Manuel Valls ne cache pas ses ambitions et François Hollande est pressé de toute part. Même s'il ne dit rien sur ses intentions, elles ne font plus de doute", estime la journaliste avant de poursuivre : "Certains proches de François Hollande lui demandent de se déclarer rapidement après la primaire de la droite". Le chef de l'État a jusqu'au 15 décembre pour se porter candidat. "Une chose est sûre : impopulaire et affaibli, François Hollande reste le maître des horloges", conclut la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
François Hollande, président de la République, au musée du quai Branly à Paris le 22 novembre 2016.
François Hollande, président de la République, au musée du quai Branly à Paris le 22 novembre 2016. (MICHEL EULER / POOL)