REPLAY. Primaire de la gauche : regardez l'intégralité du débat décisif entre Benoît Hamon et Manuel Valls sur France 2

Les deux finalistes de la primaire se sont affrontés sur le plateau de France 2, mercredi soir, ultime chance de mobiliser les électeurs avant le second tour du scrutin, dimanche.

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Mis à jour le
publié le

Ce qu'il faut savoir

Dernier face-à-face avant le second tour. Manuel Valls et Benoît Hamon se sont retrouvés, mercredi 25 janvier à 21 heures, pour le dernier débat télévisé de la primaire de la gauche. 

Près de deux heures de débat. Les deux candidats étaient interrogés par les journalistes Gilles Bouleau, David Pujadas et Alexandra Bensaid. L'émission a duré près de deux heures. Benoît Hamon et Manuel Valls avaient à chaque fois deux minutes par répondre aux questions des journalistes, et pouvaient s'interpeller, répliquer, débattre... En fin d'émission, chaque candidat avait deux minutes pour conclure.

Trois grandes parties au programme. Benoît Hamon et Manuel Valls ont notamment été interrogés sur des trois thématiques principales : le travail, avec notamment le revenu universel qui a polarisé le débat de cette primaire ; l'environnement et la transition énergétique ; et la sécurité, le terrorisme et la politique internationale.

Un débrief sur France 2 et sur franceinfo. A l'issue du débat, retrouvez le débrief sur France 2 autour de Julian Bugier, ou bien rendez-vous sur franceinfo (canal 27 de la TNT) et franceinfo.fr pour suivre et commenter le débrief de l'émission. Tout au long du débat, commentez sur les réseaux sociaux avec le mot-dièse #PrimaireLeDebat.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #PRESIDENTIELLE

23h59 : Vers une scission du PS en cas de victoire de Benoît Hamon ? La perspective est crédible selon le vallsiste Christophe Caresche : "Il y a un grand trouble au groupe socialiste".

23h57 : A l'issue du débat, Jean-Christophe Cambadélis s'est félicité des échanges : "On nous avait promis une confrontation, ce fut une conversation de qualité."




23h44 : Il n'a pas simplement suivi l'affaire sur Penelope Fillon. Le lanceur d'alerte Edward Snowden a regardé avec attention le débat Hamon-Valls, à en croire ses retweets. Et pour cause : il parle français, a-t-il rappelé.

23h40 : L'affaire Penelope Fillon a été l'un des rares sujets sur lesquels les deux hommes se sont mis d'accord. "Vous imaginez le général De Gaulle employer tante Yvonne à l'Elysée ?", a même plaisanté Manuel Valls.




(FRANCE 2)

23h27 : Qui a gagné le débat ? Pour 60% des personnes sondées par Elabe pour BFMTV, c'est Benoît Hamon.

23h25 : Très bon débat mais toujours les mêmes thèmes abordés. Un sujet délaissé le handicap en France vous cherchez où peut se trouver le travail appliquer les lois votées en terme d'accessibilité cela va relancer les entreprises btp et autres secteurs. Sans oublier appliquer les lois d'inclusion scolaire... Merci de ne pas oublier la population des invisibles que nous sommes adultes et enfants.

23h25 : Mais il y a beaucoup de trés beaux commentaires, en revanche de gauche comme de droite il y a un sujet dont aucun hommes et femmes politiques ont abordés la RETRAITE, je suis à la retraite depuis 2014 je n ai eu aucune augmentation, pas un centime d'euro, par contre loyer, assurance voiture maison, électricité, mutuelle ....etc Question ? Que vont faire ces hommes politiques pour nous ??????

23h24 : Dans les commentaires, deux d'entre vous regrettent que certains sujets n'aient pas été abordés.

23h14 : Si vous avez manqué le débat, voici les cinq séquences qu'il ne fallait pas rater.




(BERTRAND GUAY / AFP)

23h10 : Le patron du PS se félicite lui aussi de ce débat.

23h10 : Les fleurets étaient moins mouchetés à la fin du débat. Benoît Hamon a taclé Manuel Valls : "Respecter les règles, c'est commencer par respecter le programme sur lequel on a été élu".

23h11 : Sur la polémique qui touche François Fillon et l'emploi de sa femme Penelope en tant qu'assistante parlementaire, Manuel Valls s'est amusé à imaginer Yvonne de Gaulle salariée de l'Élysée du temps du général.

23h06 : Excellent débat...

23h06 : Débat très qualitatif, on aimerait que la gauche donne plus souvent une image aussi "honnête"

23h06 : Un magnifique débat. Ca donne des envies de gauche.

23h06 : Beau débat . Je voterai Manuel Valls, sans hésiter.

23h06 : Vous continuez de vous féliciter de la qualité des échanges dans les commentaires.

23h06 : "C'est formidable d'être le challenger. Ce que je crois, c'est qu'il faut que les électeurs viennent dimanche", réagit Manuel Valls après le débat.

23h06 : Benoît Hamon est plus proche de Mélenchon ou de Macron ? Sa réponse est clair : "Je suis de gauche et la gauche commence avec ceux qui se disent de gauche."

23h05 : Tout à l'heure, Benoît Hamon a rappelé l'une de ses propositions : "retirer le budget de la Défense du calcul du déficit au sens des critères de Maastricht". Mais comme le rappelle le blog Les Surligneurs, ce n'est pas si simple, puisque c'est l'Union européenne qui fixe les règles. Pour imposer cette mesure, Benoît Hamon serait donc contraint de convaincre le Parlement européen.

23h04 : Retrouvez dès maintenant le débrief sur France 2, autour de Julian Bugier. N'hésitez pas à poser vos questions aux journalistes et éditorialistes présents sur le plateau. Ils y répondront avant la fin de l'émission.

23h04 : Comme vous, les journalistes politiques ont apprécié ce débat.

23h03 : "Ce débat a permis de donner à voir deux projets différents sur le travail, sur le vivre-ensemble", réagit Benoît Hamon, interrogé par les journalistes juste après la conclusion du débat.

23h03 : Débat trés riche , de bonne qualité ! On attends maintenant le programme de Macron !

23h03 : Effectivement ! Un bon débat . Dans l'ensemble , un respect mutuel .

23h03 : Eh bé franchement, c'était un beau débat. La gauche n'est peut-être pas encore morte.

23h02 : Mon choix n'a pas changé après ce débat, ce sera Hamon dimanche prochain

23h02 : Je trouve qu'ils ne se sont pas bousculés du tout.

23h02 : Surpris de ne pas avoir entendu parler de l’éducation nationale !!

23h02 : Valls à fond !!!!

23h02 : Le débrief a commencé dans les commentaires.

23h02 : Et les temps de parole sont parfaitement équilibrés.





(FRANCE 2

23h01 : C'est l'heure du mot de la fin pour chacun. "Cela a été un beau débat", décrypte Manuel Valls, avant la conclusion de l'émission.

23h03 : Benoît Hamon a enfilé ses habits de frondeur pour lancer ce Scud à Manuel Valls.



(FRANCE 2)

23h00 : "Respecter les règles, c'est commencer par respecter le programme sur lequel on a été élu", a répliqué Benoît Hamon.

22h57 : "Je respecte les règles, ce qui n'a pas toujours été le cas pour Benoît ces dernières années."

22h56 : Benoît Hamon et Manuel Valls s'engagent à se ranger derrière le gagnant, dimanche soir.

22h55 : "La gauche, elle commence avec ceux qui se déclarent à gauche", lance Benoît Hamon à l'adresse d'Emmanuel Macron.

22h53 : Benoît Hamon dit vouloir interdire les emplois familiaux au Parlement.

22h54 : Interrogé sur Macron et Mélenchon, Hamon se place entre les deux. Il s'estime proche du premier sur la révolution numérique et d'accord avec le second sur l'écologie. "Je suis de gauche", balaye-t-il quand on lui demande de trancher.

22h53 : Un journaliste souligne l'habileté de Benoît Hamon dans les personnalités qu'il a citées.

22h52 : "Vous imaginez le général de Gaulle employer tante Yvonne à l'Elysée ?" Manuel Valls dresse un parallèle entre François Fillon et Charles de Gaulle.

22h51 : Benoît Hamon rappelle qu'il a voté "pour la loi renseignement", "pour l'état d'urgence", "contre la déchéance de nationalité" et qu'il s'est abstenu sur "la loi terrorisme". C'est exact, selon cet article des Décodeurs du Monde, qui recense l'ensemble des votes du candidat sur des textes concernant la sécurité.