Le député frondeur Pouria Amirshahi claque la porte d'un PS "sans idées"

Elu des Français de l'étranger, il affirme ne pas vouloir postuler à un nouveau mandat en 2017.

Le député socialiste Pouria Amirshahi à l'Assemblée nationale, le 23 juin 2014.
Le député socialiste Pouria Amirshahi à l'Assemblée nationale, le 23 juin 2014. (MAXPPP)

Mis à jour le , publié le

Un des critiques les plus virulents de l'exécutif quitte le Parti socialiste. Le député Pouria Amirshahi a annoncé son départ dans un entretien au Monde, publié vendredi 4 mars. "Je quitte le PS et le monde des partis en général", déclare l'élu des Français du Maghreb et d'Afrique de l'Ouest, qui assure qu'il ne sera pas candidat à sa réélection en 2017.

Pouria Amirshahi décrit le PS comme un parti "sans ressort, sans idées malgré de nombreuses bonnes volontés" et énumère les "renoncements" du gouvernement, de la déchéance de nationalité au pacte de responsabilité. "La France n'est pas gouvernée par l'aile droite du PS mais par des néoconservateurs, dans tous les domaines, à quelques exceptions près", tranche-t-il.

Mais son constat inclut aussi les autres partis politiques, "à bout de souffle" et "devenus des machines électorales sans grande conviction, sans promesse d'avenir heureux pour le pays". Il les décrit comme "au mieux incapables, au pire dangereux". Et de citer le Front national comme exemple.