En désaccord avec le gouvernement, Martine Aubry veut "sortir de la direction du Parti socialiste"

Après sa tribune contre la politique du gouvernement, la maire de Lille fait cette annonce dans le "JDD". Deux de ses très proches, les députés François Lamy et Jean-Marc Germain, font partie du secrétariat national du PS.

Martine Aubry, lors d'une réunion publique à Lille (Nord), le 25 février 2016.
Martine Aubry, lors d'une réunion publique à Lille (Nord), le 25 février 2016. (FRANCOIS LO PRESTI / AFP)

Mis à jour le , publié le

Le divorce sera-t-il bientôt consommé entre Martine Aubry et le PS ? Quatre jours après une tribune au vitriol contre la politique de l'exécutif, la maire de Lille indique au JDD, dimanche 28 février, qu'elle veut, avec ses amis, "sortir de la direction du Parti socialiste".

"Nous souhaitons en discuter avec Jean-Christophe Cambadélis", actuel premier secrétaire du mouvement, explique-t-elle, sans donner plus de détails de ses intentions. Deux de ses très proches, les députés François Lamy et Jean-Marc Germain, font partie du secrétariat national du PS.

"Il est temps de sortir de l'impasse"

L'ancienne ministre de l'Emploi et de la Solidarité assume sa rupture avec le gouvernement. Une rupture encore accentuée par la tribune qu'elle a cosignée avec l'écologiste Daniel Cohn-Bendit et 16 autres signataires dans Le Monde, dans la foulée de l'avant-projet de loi sur le Travail, très contesté à gauche.

"Il était urgent de prendre parti, estime Martine Aubry. Et puisqu'on n'est pas écouté quand on parle en privé ou à l'Assemblée, qu'on renie même les textes qu'on a signés tous ensemble, il fallait dire que cela suffisait, qu'il est temps de sortir de l'impasse."

Si on veut avoir une chance de s'en sortir dans un an, il faut montrer qu'on a entendu ce que nous disent les Français. On ne préparera pas l'avenir si on n'a pas traité le présent. Si on ne réagit pas, on va tout perdre, car les résultats ne sont pas là.

Martine Aubry

Le "JDD"

Pas candidate en 2017

Interrogée sur ses propres ambitions, elle affirme qu'elle ne sera pas candidate en 2017 : "Je suis bien à Lille et j'y resterai." "On ne demande rien, jure Martine Aubry. Ceux de mes amis qui ont été sollicités ont refusé d'entrer au gouvernement. On ne veut aucun poste. On veut simplement que ce pour quoi on s'est battus toute notre vie soit préservé." Pour tout simplement "montrer aux gens que la gauche a des solutions".