Benjamin Lucas (Jeunes socialistes) : "Le Parti socialiste est au fond du trou"

Benjamin Lucas, président des Jeunes socialistes, a prôné lundi sur franceinfo une reconstruction de la gauche qui inclurait la France insoumise : "Il y a une aspiration unitaire aussi dans notre électorat."

avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Après la cinglante défaite au second tour des législatives du Parti socialiste, qui obtient seulement 29 sièges, Benjamin Lucas, président des Jeunes socialistes, a estimé lundi sur franceinfo que le Parti socialiste était "au fond du trou". "Les électeurs ont dit, pour beaucoup : 'les socialistes, vous n'existez plus, vous n'existez presque plus'. Dans ma région, les Hauts-de-France, on n'existe presque plus", a-t-il expliqué.

"Les gauches irréconciliables, je n'y crois pas"

L'urgence pour Benjamin Lucas est la reconstruction de la gauche : "La responsabilité de ma génération, c'est de reconstruire la gauche". Et, s'il le faut, avec la France insoumise de Jean-Luc Mélenchon car "il y a une aspiration unitaire aussi dans notre électorat". Les différences entre La France insoumise et le Parti socialiste "ne sont pas colossales. Nous appartenons à la même famille", selon lui. "Il n'y a pas deux gauches irréconciliables. Moi je n'y crois pas", a-t-il ajouté.

"Nos concitoyens vont avoir besoin pendant cinq ans d'une gauche qui sera capable de s'opposer à ce qui va être fait. Il y a des gens qui vont souffrir de ce qui va se passer pendant cinq ans", a-t-il poursuivi.

Benjamin Lucas, président des Jeunes Socialistes, était l\'invité de franceinfo.
Benjamin Lucas, président des Jeunes Socialistes, était l'invité de franceinfo. (FRANCEINFO)