Primaires UMP : Jacques Chirac choisit Juppé

Jacques Chirac a confié à un journaliste du Figaro que s'il en avait "l'énergie", il aurait "déjà réservé (sa) place" au "QG" d'Alain Juppé. Son épouse, elle, soutient Nicolas Sarkozy.

(Jacques Chirac, ici en novembre 2013, a officiellement confirmé son soutien à Alain Juppé. © MAXPPP)
Radio France

Mis à jour le
publié le

Alain Juppé l'avait dit : Jacques Chirac reste fidèle en amitié. Et en inimitié. L'ex-président de la République l'a confirmé ce mercredi dans les colonnes du Figaro. Pour la campagne présidentielle de 2017, il préfère son dauphin de toujours, celui qu'il aurait aimé voir après lui à l'Elysée, si les affaires judiciaires ne l'avaient pas rattrapé, le "meilleur d'entre nous ", Alain Juppé. "Si j'en avais l'énergie, j'aurais déjà réservé ma place, même une petite, à son QG ", a confié l'ex-chef de l'Etat à Philippe Goulliaud, le chef du service politique du Figaro. .

Jacques Chirac apporte son soutien à Alain Juppé pour l'UMP. Philippe Goulliaud, rédacteur en chef du Figaro, a recueilli les confidences de l'ex-chef de l'Etat.
--'--
--'--

Assurant que peu de choses pouvaient lui "faire plus plaisir ", Jacques Chirac vient appuyer les propos d'Alain Juppé lui-même, qui assurait en début de semaine avoir le soutien de Jacques Chirac. L'ironie de la situation, rappelée par le journal, c'est que le maire de Bordeaux répondait... à l'épouse de Jacques Chirac. Bernadette Chirac est en effet une fervente adepte de Nicolas Sarkozy et ne perd pas une occasion d'envoyer des flèches à l'ancien Premier ministre de son mari. Elle lui attribue l'idée de la dissolution ratée de 1997.

A LIRE AUSSI  ►►► Bernadette Chirac soutient Nicolas Sarkozy mais emet des doutes sur sa stratégie