L'ancien Premier ministre Edouard Balladur lors d'un meeting de l'UMP à Paris, le 7 juin 2012.
L'ancien Premier ministre Edouard Balladur lors d'un meeting de l'UMP à Paris, le 7 juin 2012. (MEHDI FEDOUACH / AFP)

SUCESSION A L'UMP - François Fillon compte un nouveau soutien dans la course à la présidence de l'UMP. L'ancien Premier ministre a reçu celui d'un autre ancien locataire de Matignon : Edouard Balladur. "J'ai choisi François Fillon", a déclaré ce dernier jeudi 20 septembre sur Canal+.

Edouard Balladur, ancien mentor de Nicolas Sarkozy, a détaillé ses motivations : "L'ensemble de ses idées, de ses réactions sur les problèmes, de ses propositions me convient. Nous sommes dans une période très dangereuse pour notre pays. Il faut des réformes profondes et courageuses et je crois qu'il sera homme à faire des réformes profondes et courageuses", a-t-il expliqué. Surtout, il estime que François Fillon "est apte à réaliser une grande cohésion entre la droite et le centre sans laquelle il n'y aura pas de victoire possible".

En revanche, Edouard Balladur, comme d'autres à l'UMP, considère que l'élection de novembre n'est pas une primaire avant l'heure. "Je ne me projette pas en 2017", a-t-il dit, reconnaissant que "chacun des deux candidats [Fillon et Copé] a sans doute à l'esprit que cette élection de président de l'UMP ne sera qu'une étape".