Pourquoi la croissance ne suit pas la révolution numérique ?

L'économiste Daniel Cohen consacre son dernier livre sur ce sujet. Il livre les explications de ce décalage.

Voir la vidéo
France 2

Mis à jour le , publié le

 

La révolution industrielle tient dans notre poche. Elle nous relie tous les uns aux autres. La révolution numérique est synonyme de progrès technologique, mais le paradoxe c'est que c'est une révolution sans croissance économique.
"Nous vivons une situation extrêmement paradoxale. La croissance économique depuis 30 ans ne cesse de décliner (...) et en même temps nous sommes au milieu d'une révolution technologique sans précédent", confirme Daniel Cohen.
"Aujourd'hui, tout va plus vite. On peut réserver des vacances à l'autre bout du monde grâce à son logiciel, mais le bien final reste le même", explique l'économiste.

"Des emplois plus précaires"

"Là est la différence avec les précédentes révolutions industrielles qui ont fait naître de nombreux biens. Les produire et les consommer en masse ont dopé la croissance.
Les biens de la révolution numérique se limitent aux smartphones. Insuffisant pour soutenir l'activité. Cette révolution ne crée pas d'emplois, elle en détruit. Tous les emplois qui se répètent sont menacés", prévient Daniel Cohen qui évoque bon nombre d'emplois qui vont disparaître. Les jeunes devront inventer "de nouveaux emplois plus créatifs et donc plus précaires", poursuit-il.

Le JT
Les autres sujets du JT