La polémique sur les Roms continue de faire des vagues au sein de la majorité. Alors que le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, assume ses propos controversés et juge "insupportables" les critiques émises notamment par sa collègue Cécile Duflot, Ségolène Royal a tenu à rappeler aux ministres les "règles évidentes d'un bon fonctionnement des institutions", lundi 30 septembre.

"Le gouvernement se doit de jouer collectif", a estimé la présidente socialiste de la région Poitou-Charentes, invitée de France 2. Car, a-t-elle averti, "rien n'est pire au sein d'un gouvernement que des querelles, surtout sur des sujets qui inquiètent les Français". "Etre ministre, ce n'est pas faire de polémique, c'est apporter des solutions", a-t-elle poursuivi. 

L'ancienne candidate socialiste à la présidentielle "appelle les ministres à rassembler leurs compétences plutôt qu'à soustraire les compétences les unes des autres""Faire preuve de discipline collective", "quand on a en charge l'avenir d'un pays", est selon elle le "devoir" des ministres "à l'égard des Français".

 

 

 

La présidente socialiste de la région Poitou-Charentes, Ségolène Royal, le 23 août 2013 à La Rochelle (Charente-Maritime) pour l'université d'été du PS.
La présidente socialiste de la région Poitou-Charentes, Ségolène Royal, le 23 août 2013 à La Rochelle (Charente-Maritime) pour l'université d'été du PS. (JEAN-PIERRE MULLER / AFP)