4 Vérités : pour Philippe Poutou, "pas question de désarmer toute la police"

Invité des 4 Vérités vendredi 21 avril, au lendemain de l’attentat de Paris qui a visé des policiers, Philippe Poutou a précisé sa mesure sur le désarmement des forces de l’ordre.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Pour le candidat du NPA, Philippe Poutou, l’heure est plus à l’émotion qu’à la politique, après l’attentat qui a coûté la vie à un policier à Paris jeudi 20 avril. "C’est une situation dramatique. Il y a au moins un homme mort, c’est triste, il y a des blessés graves. On est sous l’émotion, sous le choc, encore une fois, et c’est difficile de parler politique dans l’urgence. On verra bien ce qui se passera. Ça fait des années que les attentats se multiplient, le problème c’est comment on lutte contre ça, il va y avoir un débat".

"Les interventions françaises à l’étranger sont une catastrophe

Interrogé sur sa proposition de désarmer la police, Philippe Poutou a précisé : "C’est très controversé, ça devient encore plus compliqué d’en parler aujourd’hui, mais on ne parle pas de la même chose. Nous, notre problème c’est la répression des mouvements sociaux et le quadrillage des quartiers populaires. Mais il n’est pas question de désarmer toute la police". "Pour nous, les interventions françaises à l’étranger sont une catastrophe. Il faut parler des souffrances du peuple syrien aussi", a-t-il conclu.

Le candidat du Nouveau parti anticapitaliste Philippe Poutou le 19 avril 2017 à Paris.
Le candidat du Nouveau parti anticapitaliste Philippe Poutou le 19 avril 2017 à Paris. (FRANÇOIS LOOCK / AFP)