VIDEO. Nicolas Hulot a eu des "exigences" avant d'accepter d'entrer au gouvernement, selon Ségolène Royal

L'ancienne ministre de l'Ecologie était l'invitée de l'émission "C à vous", jeudi sur France 5.

Voir la vidéo
FRANCE 5
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Pour Ségolène Royal, Nicolas Hulot n'a pas négocié son entrée au gouvernement comme ministre de la Transition énergétique et solidaire, mais a eu des "exigences", a-t-elle assuré jeudi 18 mai sur le plateau de l'émission "C à vous" sur France 5. "Je n'utiliserai pas le mot de marchandage, mais exigence. Il apporte sa notoriété, son image, sa crédibilité environnementale à ce gouvernement", ajoute l'ex-ministre de l'Environnement.

Pour Aphatie, "il y a eu du marchandage"

Jean-Michel Aphatie relance l'ex-ministre sur l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Pour le journaliste, ce dossier est enterré : "Il y a eu du marchandage. Nicolas Hulot est entré dans un gouvernement qui ne fera pas l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes. L'aéroport de Notre-Dame-des-Landes a été enterré ce matin avec la nomination d'un médiateur. Il va le mettre à la poubelle l'aéroport Emmanuel Macron", lance-t-il, sans être contredit par Ségolène Royal.

Le point important de négociation de Nicolas Hulot avec le chef de l'Etat et le chef du gouvernement tournait sur l'Energie, selon Ségolène Royal : "Il avait été imaginé que l'énergie lui soit retirée, ça n'a pas été le cas et heureusement, il a bien fait, parce que si l'énergie part de ce ministère, c'est quelque chose qui s'effondre par rapport à l'engagement que la France a pris dans cette loi de transition énergétique."

L\'ex-ministre de l\'Environnement Ségolène Royal sur le plateau de l\'émission \"C à vous\" sur France 5, le 18 mai 2017
L'ex-ministre de l'Environnement Ségolène Royal sur le plateau de l'émission "C à vous" sur France 5, le 18 mai 2017 (FRANCE 5)