VIDEO. Ségolène Royal sur Notre-Dame-des-Landes : "On ne fera pas d'évacuation par la force"

La ministre de l'Ecologie a annoncé, dimanche 31 janvier sur France 5, avoir demandé la réalisation d'un rapport pour évaluer les projets "alternatifs ou complémentaires" à la construction de l'aéroport.

Voir la vidéo
France 5

Mis à jour le , publié le

Pas d'évacuation par la force. La ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal, a assuré, dimanche 31 janvier, lors de l'émission "C Politique" sur France 5, que les onze familles vivant à Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) et les quatre agriculteurs y travaillant ne seraient pas évacués par la force. Ils sont en effet désormais expulsables par décision de justice.

Ségolène Royal a également annoncé avoir demandé qu'un rapport soit réalisé dans les deux mois pour évaluer les projets "alternatifs ou complémentaires" à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, dont la construction est contestée depuis plusieurs années.

Un rapport sur "les projets alternatifs ou complémentaires"

"Cette étude sera rapide parce que, dans deux mois, on saura quelles sont les grandes stratégies aéroportuaires sur l'ouest de la France, s'il y a des choses complémentaires, si on peut mettre des aéroports en réseau, a-t-elle ajouté. Je pense qu'il va falloir s'en sortir parce que ça commence à durer trop longtemps."

La construction de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, destiné à remplacer celui de Nantes-Atlantique et dont l'inauguration était initialement prévue en 2017, est suspendue depuis 2012. Mais l'Etat a annoncé, fin octobre, la reprise des travaux en 2016, après le rejet des recours environnementaux déposés par les opposants au projet.

La ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal, quitte l'Elysée après le Conseil des ministres, le 20 janvier 2016.
La ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal, quitte l'Elysée après le Conseil des ministres, le 20 janvier 2016. (CITIZENSIDE/YANN KORBI / AFP)