Notre-Dame-des-Landes : journée de mobilisation à Nantes

Les opposants au projet d'aéroport se sont rassemblés en nombre sur les grands axes de circulation de la métropole nantaise ce 9 janvier.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

Ils sont plusieurs milliers à s'être installés sur le bitume, y compris pour pique-niquer. Ce 9 janvier, des militants, agriculteurs ou simples sympathisants, se sont mobilisés contre l'aéroport prévu à Notre-Dame-des-Landes, en bloquant le périphérique de Nantes (Loire-Atlantique). Leur cible : le projet d'aéroport du grand-ouest qui doit être construit pour remplacer celui de Nantes. Les opposants appellent ça la "zone à défendre", où 11 familles et quatre agriculteurs sont installés.

Prêts à passer la nuit

Parmi eux, il y a Sylvain Fresneau qui fait face à une procédure d'expulsion immédiate à son encontre. Cet éleveur risque 1 000 euros d'amende par jour s'il ne quitte pas sa ferme. Mais lui refuse de partir. "Une exploitation, ça se stocke pas du jour au lendemain. Il faut au moins deux ans pour évoluer, changer. Ce n’est pas ce qu'on a envie de faire, on n'a pas envie d'aller prendre la place de quelqu'un d'autre", estime-t-il. Après avoir bloqué la circulation autour de Nantes tout l'après-midi, les organisateurs ont appelé à la dispersion vers 17h, mais ce soir, des manifestants se disent prêts à passer la nuit sur la rocade.

Des opposants au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes manifestent sur le périphérique de Nantes (Loire-Atlantique), samedi 9 janvier 2016.
Des opposants au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes manifestent sur le périphérique de Nantes (Loire-Atlantique), samedi 9 janvier 2016. (CITIZENSIDE / ANTOINE RICHARD / AFP)