DIRECT. Notre-Dame-des-Landes : l'audience au tribunal de Nantes est terminée

La décision sur l'expulsion de onze familles et quatre agriculteurs habitant sur le site du futur aéroport sera rendue le 25 janvier.

Les avocats des familles menacées d'expulsion sur le site du futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes, au tribunal de Nantes, le 13 janvier 2016. 
Les avocats des familles menacées d'expulsion sur le site du futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes, au tribunal de Nantes, le 13 janvier 2016.  (LOIC VENANCE / AFP)

Mis à jour le
publié le

Ce qu'il faut savoir

La mobilisation contre le projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes se poursuit mercredi 13 janvier, avec une manifestation devant le tribunal de Nantes. La justice rendra sa décision sur l'expulsion de onze familles et quatre agriculteurs habitant sur le site du futur aéroport le 25 janvier.

Décision le 25 janvier à 14 heures. Le tribunal de grande instance de Nantes a examiné a demande en référé de la société Aéroports du Grand Ouest (AGO). Cette filiale du groupe Vinci et concessionnaire du site, qui demande l'expulsion des onze familles et des quatre agriculteurs installés sur la zone où doit être construit l'aéroport. AGO demande une astreinte journalière de 200 à 1 000 euros et d'une mise sous séquestre de leurs biens et cheptels s'ils n'obtempèrent pas. Mais le juge a d'emblée indiqué qu'il rendrait sa décision le 25 janvier à 14 heures.

Une manifestation pour faire pression. L'audience s'est déroulée sous haute tension. Quelque 1 500 opposants à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, selon les chiffres de la police, ont manifesté devant le tribunal. Les organisateurs avaient appelé à une mobilisation pacifique. "Ce n'est pas par la force que l'on réglera le dossier", avait de son côté estimé la ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal, à la sortie du conseil des ministres.

Des blocages sur les axes routiers. Mardi soir, de nouvelles actions ont été menées par les opposants au projet : opérations escargot, barrages filtrants... Dix-neuf personnes ont été interpellées pour entrave à la circulation.

Le live

Suivez le live et réagissez en direct
#NDDL

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #NDDL

11h42 : C'est à @fhollande d'arrêter ce projet. Veut-il etre l'homme d'un projet vieux de 40 ans ou celui de #COP21 ? #NDDL

11h41 : Forte mobilisation à Nantes en opposition à l'aéroport Notre Dame des Landes ! #NDDL #climat

11h41 : La mobilisation contre l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes ne faiblit pas. A Nantes devant le tribunal de grande instance, 1 500 manifestants sont rassemblés, selon les chiffres de la police. Des représentants du Front de gauche et d'Europe Ecologie Les Verts sont présents.

11h21 : Attention, on nous signale que le rond point du centre Alma à Rennes est à nouveau bloqué par les anti-aéroport: bouchons à prévoir

11h20 : RT @SamuelNohra: #Rennes #NDDL barrage filtrant rond point #Alma circu très difficile

11h20 : A Rennes, comme à Brest, des opposants à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes se sont mobilisés ce matin. Un barrage filtrant a été installé au point d'accès de la route reliant la capitale bretonne à Nantes

11h16 : la décision sera prise le 25 janvier par le Tribunal de Nantes sur les demandes expulsions

11h16 : Le juge P.Gramaize : Il faut du temps pour réfléchir et rédiger. Ma décision sera rendue le 25 janvier à 14h #NDDL

11h16 : Le juge du tribunal de grande instance de Nantes annonce qu'il rendra sa décision lundi 25 janvier au sujet des expulsions des habitants historiques de la zone du futur chantier de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

11h00 : Alphonse Fresneau, 84 ans. Habitant expulsable de Notre Dame des Landes vient d'arriver au tribunal.

11h00 : Haie d'honneur pour les familles convoquées au tribunal #NDDL #NANTES

11h00 : "L'aéroport, on n'en veut pas !" scandent les opposants à #NDDL #Nantes

10h59 : Les opposants au projet d'aéroport en nombre devant le Palais de justice pour soutenir les paysans de #NDDL #Nantes

10h59 : "Expulsions on n'en veux pas" plusieurs centaines d'anti aeroport devant le tribunal de #Nantes #NDDL @itele

10h59 : Des dizaines d'opposants à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes manifestent devant le tribunal de grande instance de Nantes. Une audience doit s'y ouvrir dans quelques instants. La justice doit se prononcer sur l'expulsion d'habitants historiques de la zone visée par le projet.

09h07 : Voici les principales informations de ce mercredi matin :

• L'enquête sur les attentats du 13 novembre à Paris et Saint-Denis progresse en Belgique. La police belge a retrouvé au total trois logements qui ont été loués par les auteurs des attentats de Paris.

• Les opposants à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes maintiennent la pression. Ils sont mobilisés ce matin, à quelques heures d'une décision de justice à Nantes sur l'expulsion d'une quinzaine d'habitants de la zone du futur chantier.

• Barack Obama a prononcé le dernier discours sur l'état de l'Union de sa présidence. Il a exhorté les Américains à ne pas céder à la peur. C'était aussi sa dernière occasion de s'adresser à eux en prime time avant la frénésie de la campagne présidentielle.

• L'adolescent soupçonné d'avoir agressé un enseignant juif au nom du groupe État islamique hier a été transféré à la sous-direction antiterroriste. Le profil discret de l'auteur présumé de l'attaque n'est pas une exception.

• Bordeaux s'est imposé hier soir face à Lorient (2-0). Les Girondins sont les premiers qualifiés pour les demi-finales de la coupe de la Ligue, un de ses objectifs en 2016. Ce soir, Lyon va tenter l'impossible au Parc des Princes, face au double tenant du titre le PSG.

08h30 : Les deux ronds points filtrés sont au port de commerce, sous l'œil de policiers. Plutôt calme. #lasttweet #brest

08h30 : À #Brest les opposants #NDDL sont sur la brèche depuis 6h30. Ils se réchauffent au café et ne présentent pas l'intention de partir si tôt

08h30 : #brest manif des opposants à #NDDL : filtrants sur plusieurs ronds points

Circulation compliquée entre Brest et Pl.D

08h29 : Les opposants à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes maintiennent la pression. Ils continuent leurs opérations escargot et blocages de routes. Ils sont mobilisés à Brest ce matin, à quelques heures d'une décision de justice à Nantes sur l'expulsion d'une quinzaine d'habitants de la zone du futur chantier. Nous suivons la situation en direct.