Quatre choses que l'on sait sur le nouveau livre de Nicolas Sarkozy

"La France pour la vie" sort le 25 janvier. L'ancien président de la République y revient sur ses "réussites" mais aussi sur ses "erreurs". 

Nicolas Sarkozy fait un discours de bienvenue devant les nouveaux adhérents du parti Les Républicains, le 9 janvier 2016 à Paris.
Nicolas Sarkozy fait un discours de bienvenue devant les nouveaux adhérents du parti Les Républicains, le 9 janvier 2016 à Paris. (DOMINIQUE FAGET / AFP)

Mis à jour le , publié le

La France pour la vie. Tel est le titre du nouvel essai de Nicolas Sarkozy, révèle Paris Match mardi 19 janvier. L'ancien président de la République avait lui-même annoncé, la veille, la sortie de ce livre dans un message sur sa page Facebook. Dans cet ouvrage, le président du parti Les Républicains dresse un bilan de son quinquennat et évoque ses "réussites" comme ses "erreurs". "Si ce livre a un sens, peut-être une utilité, c’est que le moment était venu de la clarté", précise-t-il dans son message. 

Voici ce que l'on sait de cet ouvrage qui sera publié le 25 janvier aux éditions Plon.

1Il a été écrit dans la plus grande discrétion

Ce livre d'autocritique était prévu depuis plusieurs mois, mais devait rester discret. L'Obs en avait révélé l'existence dès le mois de septembre. Mais l'entourage de Nicolas Sarkozy démentait formellement quand la question était évoquée. D'après Paris Match, l'ancien chef de l'Etat en aurait commencé l'écriture cet été pour l'achever pendant les fêtes de Noël. 

Pour garder le secret le plus longtemps possible, l'ouvrage a été préparé "sous X". C'est-à-dire qu'il a été imprimé et diffusé dans le plus grand secret, selon les informations du Journal du dimanche. Son titre est resté inconnu… jusqu'à aujourd'hui. La couverture et le titre de l'ouvrage ont été discutés en petit comité en début de semaine dernière, affirme Paris Match.

Pour lire les premières lignes de La France pour la vie, il faudra patienter, puisqu'aucune page ne devrait être publiée dans la presse avant sa sortie. Seul indice, le texte posté sur Facebook serait celui de la quatrième de couverture, d'après l'hebdomadaire.

2Un mea culpa en forme de bilan de quinquennat

"Je connais la terrible crise de confiance que suscitent la politique et les politiques. Je ne veux en aucun cas m’exonérer de ma part de responsabilité personnelle dans cette situation. Mais peut-être verra-t-on dans cet exercice d’écriture une exigence d’authenticité pour rétablir la confiance", écrit Nicolas Sarkozy sur sa page Facebook. Le ton de l'ouvrage est donné, ce sera un mea culpa.

Les quelques personnes qui ont pu consulter les 270 pages du manuscrit parlent d'un récit "très personnel" dans lequel l'ancien président évoque son quinquennat, revient sur sa défaite et sa période de retrait de la politique. "Il ne s’épargne pas. Tout ce qu’on a pu lui reprocher depuis dix ans, il l’évoque. Le 'casse-toi pauvre con' par exemple", assure un proche de Nicolas Sarkozy interrogé par RTL.

3Un tirage ambitieux

L'ouvrage de l'ancien chef de l'Etat bénéficiera d'un tirage initial de 110 000 à 120 000 exemplaires, avec un objectif de vente de 200 000 à 250 000 exemplaires à terme, d'après le HuffingtonPost. Des chiffres ambitieux par rapport aux livres d'autres ténors du parti Les Républicains.

Ainsi, Mes chemins pour l’école, d'Alain Juppé, a été tiré à 28 000 exemplaires en août 2015, Faire de François Fillon a suivi avec 58 000 exemplaires en septembre, avant un autre livre-programme d'Alain Juppé, Pour un Etat fort, tiré à 25 000 unités début janvier. Jean-François Copé, ancien patron de l’UMP, publie quant à lui Le Sursaut français, mercredi 20 janvier, rappelle Le Monde

4Une stratégie d'entrée en campagne

Ce n'est pas un hasard si Nicolas Sarkozy annonce la sortie de son essai pour le 25 janvier, trois jours avant ses 61 ans. En mauvaise posture pour remporter la primaire à droite, il cherche à reconquérir son électorat. Dans un sondage publié lundi 18 janvier par Harris Interactive pour Atlantico, 33% des Français souhaitent qu'Alain Juppé arrive en tête du premier tour des primaires, contre 9% pour l'ancien chef de l'Etat. 

La parution de cet ouvrage s'inscrit dans un plan plus large pour changer l'image de Nicolas Sarkozy avant cette échéance. Il avait déjà confié avoir "changé" et fait désormais amende honorable : "Si je me suis trompé, je l'admets", dit-il, selon Europe 1. L'ancien président de la République va également se lancer dans une série de déplacements à travers la France.