Nicolas Sarkozy veut supprimer "entre 300 000 et 350 000" postes de fonctionnaires en un quinquennat

Le président des Républicains estime que cette mesure équivaudrait à "7 milliards d'euros d'économies".

Nicolas Sarkozy lors d'une convention du parti Les Républicains à Paris, le 9 mars 2016.
Nicolas Sarkozy lors d'une convention du parti Les Républicains à Paris, le 9 mars 2016. (DOMINIQUE FAGET / AFP)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Nicolas Sarkozy veut supprimer "300 000 à 350 000 postes" de fonctionnaires en un quinquennat. Le président des Républicains l'a annoncé lors d'une convention de son parti consacrée à la fonction publique, mercredi 9 mars, à Paris. Il estime, dans un entretien au Monde, que cette mesure équivaudrait à "7 milliards d'euros d'économies".

Pour cela, Nicolas Sarkozy souhaite "recommencer le non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite à l'exception des services de sécurité" et "réformer la Constitution pour imposer" cette règle aux collectivités locales.

Le temps de travail des fonctionnaires augmenté ?

L'ancien chef de l'Etat voudrait par ailleurs mettre un terme aux "différences de traitement entre le secteur public et privé", en commençant par l'âge de la retraite. Il serait fixé à 63 ans dès 2020, puis à 64 ans d'ici 2025.

Nicolas Sarkozy souhaite enfin "augmenter le temps de travail des fonctionnaires", avec des services publics "au moins aux 35 heures". Les enseignants, eux, verraient leur temps de présence s'allonger de 25%.