Affaire Bygmallion : Nicolas Sarkozy espère une surmobilisation de ses soutiens

En direct de Poissy (Yvelines), Guillaume Daret revient sur le premier commentaire de Nicolas Sarkozy, suite aux réquisitions du parquet de Paris qui demande son renvoi en correctionnelle dans l'affaire Bygmalion .

Voir la vidéo
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Nicolas Sarkozy tient un meeting, ce mardi 6 septembre, à Poissy dans les Yvelines. Le candidat à la primaire de droite a réagi aux réquisitions du parquet de Paris qui demande son renvoi en correctionnelle dans l'affaire Bygmalion. "Nicolas Sarkozy est encore à la tribune dernière moi. Ses proches me disaient tout à l'heure qu'il espère au contraire que cette affaire puisse entraîner une surmobilisation de ses soutiens les plus fervents qui considèrent que leur champion est une victime", rapporte Guillaume Daret en direct de Poissy (Yvelines).

"Il n'a pas cité le nom de Bygmalion"

Nicolas Sarkozy s'est montré très pugnace à la tribune. "Il n'a pas cité le nom de Bygmalion, mais tout le monde a bien compris de quoi il parlait", poursuit le journaliste. "Me décourager de la passion de la France, c'est un travail inhumain", a dit l'ancien président de la République.

Le JT
Les autres sujets du JT
 Nicolas Sarkozy lors d\'un meeting de campagne àPoissy (Yvelines), le 6 septembre 2016.
Nicolas Sarkozy lors d'un meeting de campagne àPoissy (Yvelines), le 6 septembre 2016. (PATRICK KOVARIK / AFP)