Présidentielle : Nicolas Dupont-Aignan veut convaincre les indécis

Le candidat de "Debout la France" vit sa deuxième campagne présidentielle. Il y a cinq ans, il avait recueilli moins de 2% des voix, cette fois, les sondages lui accordent le double. Une équipe de France 3 l'a suivi sur le terrain.

Voir la vidéo
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Nicolas Dupont-Aignan veut créer la surprise de cette folle campagne. "Comme le sprint du siècle et il faut gagner", souligne-t-il au micro de France 3. Colmar, une étape que le candidat de "Debout la France" a dû souvent reporter, mais qu'il a finalement honorée. Car dans ce département, de nombreux élus l'ont parrainé. Devant 200 personnes, le souverainiste décline son programme contre les technocrates de Bruxelles, mais résolument libéral.

Objectif 5%

Dénoncer les accords de Schengen et la directive sur les travailleurs détaillés, négocier avec l'Europe, mais sans sortir de l'Euro, tels sont les principaux points du programme de Nicolas Dupont-Aignan. Petit message au passage à Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon : "N'écoutez pas les oiseaux de malheur qui vous disent qu'il faut tout casser. Non, il faut tout changer sans tout casser". Nicolas Dupont-Aignan a une ambition : recomposer la droite en se positionnant comme le dernier des gaullistes. Il se dit patriote, mais version humaniste, et pas question pour lui de répondre aux appels du pied qui lui sont adressées par la candidate du Front national. Le député de l'Essonne veut convaincre les déçus de François Fillon et plus généralement les indécis, espérant dépasser la barre des 5%.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le candidat à la présidentielle Nicolas Dupont-Aignan, en meeting à Lyon (Rhône), le 8 avril 2017.
Le candidat à la présidentielle Nicolas Dupont-Aignan, en meeting à Lyon (Rhône), le 8 avril 2017. (NICOLAS LIPONNE / NURPHOTO / AFP)