Moralisation politique : le projet de loi adopté

Le projet de loi de la moralisation politique a été adopté par une très large majorité par les députés la nuit dernière. Il s’agissait d’une promesse phare d’Emmanuel Macron après une année électorale marquée par les affaires. 

Voir la vidéo
FRANCE 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Il est 3h30 cette nuit quand le projet de loi est adopté à une large majorité. "Je crois que le vote que vous venez de réaliser est un grand acte de confiance sur lequel le gouvernement va pouvoir s’appuyer", a commenté Nicole Belloubet, garde des Sceaux. Restaurer la confiance dans la vie politique, c’est l’objectif de ce projet de loi avec deux mesures phares : l’interdiction des emplois familiaux et la suppression de la réserve parlementaire.

50 heures de débat

Après 50 heures de débat dans une ambiance chaotique, certains élus républicains n’ont pas caché leur agacement. "Je dois dire que nous nous attendions au pire sur cette réserve parlementaire, on n’a pas été déçus. Je dois dire qu’on a même franchi des limites incroyables de méconnaissance, d’approximations, de pieds pris dans le tapis", a regretté Philippe Gosselin, député LR de la Manche. À noter que les élus du Front National se sont abstenus, tout comme Les Insoumis.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les questions au gouvernement à l\'Assemblée nationale, à Paris, le 3 février 2015.
Les questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, à Paris, le 3 février 2015. (CITIZENSIDE/JALLAL SEDDIKI/CITIZENSIDE)