VIDEO. "Quand on devient ministre, notre parole nous oblige beaucoup plus", rappelle Castaner à Bayrou

Le porte-parole du gouvernement met en garde le garde des Sceaux sur ses prises de parole publiques, après l'appel à un journaliste de Radio France.

BFMTV
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Deuxième recadrage pour François Bayrou. Après la mise au point du Premier ministre, Edouard Philippe, le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, a rappelé, mercredi 14 juin, au ministre de la Justice que la parole d'un ministre "oblige beaucoup plus que quand on est un simple citoyen". "Ça vaut pour le garde des Sceaux, comme pour chacun des ministres", a-t-il précisé.

"Notre parole engage"

François Bayrou a téléphoné à un journaliste de Radio France pour se plaindre des "méthodes inquisitrices" des journalistes de franceinfo utilisées, selon lui, lors de l'enquête sur les assistants parlementaires d'eurodéputés du MoDem soupçonnés d'avoir travaillé pour le parti.

Le Premier ministre a jugé que cet appel n'était "pas une bonne pratique". "Je ne sais pas vivre sans liberté de parole", a rétorqué le ministre de la Justice.

"Il doit parler chaque fois que c'est nécessaire, c'est légitime, mais en même temps, nous devons savoir que notre parole engage, elle a plus de poids parce que c'est la parole du ministre", a poursuivi Christophe Castaner.

Christophe Castaner le 7 juin 2017, à l\'Elysée, à Paris.
Christophe Castaner le 7 juin 2017, à l'Elysée, à Paris. (MAXPPP)