Michel Mercier : l’enquête élargie à son fils et sa femme

L’enquête visant Michel Mercier sur des emplois familiaux est élargie. Après ses filles, ce sont désormais son fils et son épouse qui sont dans le collimateur de la police.  

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Michel Mercier a-t-il offert des emplois fictifs à sa famille ? L’ancien ministre de la Justice a été entendu pendant plus de cinq heures par les policiers mercredi. Après ses filles, les enquêteurs s’intéressent à son épouse : Joëlle Mercier. La femme du sénateur Modem aurait été recrutée comme collaboratrice parlementaire entre 1995 et 2009. Un travail de secrétaire bien réel pour l’avocat du Sénateur. "Elle ouvrait le courrier, elle prenait un certain nombre de rendez-vous. Elle faisait ce travail quotidien que font les secrétaires", précise Me André Soulier.

Un mi-temps à 2 000 euros brut par mois

Les filles de Michel Mercier ont également été auditionnées mercredi. Selon le Canard Enchaîné, elles-aussi auraient été recrutées comme attaché parlementaire. Véronique Mercier pendant neuf ans (2003-2012). Delphine Mercier pendant deux ans (2012-2014) à mi-temps pour 2 000 euros brut par mois. Mais à l’époque, son curriculum vitae indique qu’elle exerce une activité à Londres. Il y a quelques jours, Michel Mercier justifiait avoir recruté sa fille pour son expertise en art. Michel Mercier aurait également employé son fils quand il présidait le Conseil départemental du Rhône.

Le JT
Les autres sujets du JT
Michel Mercier, le 21 février 2013, à Lyon (Rhône).
Michel Mercier, le 21 février 2013, à Lyon (Rhône). (MAXPPP)