VIDEOS. Présidentielle : six passes d'armes qu'il ne fallait pas rater pendant le débat sur TF1

Les cinq candidats les mieux placés dans les sondages – Marine Le Pen, Emmanuel Macron, François Fillon, Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon – ont débattu pendant plus de trois heures, lundi soir, à la télévision.

François Fillon se prépare avant le premier débat qui oppose les cinq principaux candidats à l\'élection présidentielle, lundi 20 mars.
François Fillon se prépare avant le premier débat qui oppose les cinq principaux candidats à l'élection présidentielle, lundi 20 mars. (REUTERS)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Un débat long, pugnace, animé, mais toujours cordial. Les cinq candidats à l'élection présidentielle les mieux placés dans les sondages – Marine Le Pen, Emmanuel Macron, François Fillon, Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon – ont débattu pendant plus de trois heures, lundi 20 mars, sur TF1. Un débat inédit, à un mois du scrutin. Franceinfo vous résume les six séquences marquantes qu'il ne fallait pas rater.

>> EN IMAGES. Présidentielle : le premier grand débat télévisé en 14 dessins de presse drôles et moqueurs

Hamon à Le Pen : "Vous êtes droguée aux faits divers"

C'est l'une des premières attaques. Alors que Marine Le Pen évoquait une "explosion de l'insécurité, de la violence, des cambriolages" – conséquence, selon elle, de plusieurs années de "laxisme" –, Benoît Hamon a sèchement répliqué. "Je me disais : que vous soyez une droguée aux pages faits divers c'est une chose, mais vous êtes candidate à la présidence de la République. Et je trouve que ce n'est pas très sérieux", a raillé le candidat socialiste.

Macron à Le Pen : "Je n'ai pas besoin d'un ventriloque"

L'échange a également été vif entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron, lorsque le débat s'est porté sur la laïcité. Alors que la présidente du FN a accusé l'ancien ministre d'être "pour le burkini sur les plages", ce dernier l'a coupé net, manifestement agacé : "Non, s'il vous plaît, Madame Le Pen, vous serez gentille, je ne vous fais pas parler, je n'ai pas besoin d'un ventriloque ! Tout va très bien, si j'ai besoin de dire quelque chose je le dis clairement c'est mon habitude."

Le Pen à Macron : "Vous avez un talent fou ! Vous avez parlé sept minutes, et vous n'avez rien dit !"

Comme pour mieux installer l’idée du match entre les deux au second tour, Marine Le Pen et Emmanuel Macron se sont affrontés à plusieurs reprises dans ce débat. Notamment lorsque la candidate du FN a accusé le leader d'En marche ! d'incarner le "vide absolu, sidéral", tandis qu’il présentait sa vision de la France dans le monde. "Vous avez un talent fou, vous arrivez à parler sept minutes, je suis incapable de résumer votre pensée, vous n’avez rien dit !", s'est moquée la présidente du FN. Avant de conclure : "Je voudrais que les Français s’attachent à vérifier qu’à chaque fois que vous prenez la parole, vous dites un petit peu de ceci, un petit peu de cela, et jamais vous ne tranchez."

Mélenchon à Hamon et Macron : "Il faut bien qu'il y ait un débat au PS !"

La discussion opposait Benoît Hamon à Emmanuel Macron, mais c'est Jean-Luc Mélenchon qui a fait rire la salle. Alors que le candidat socialiste attaquait son rival en l'interrogeant sur l'opacité du financement de sa campagne, l'ancien ministre de l'Economie a sèchement répliqué, jurant "n'être tenu par personne". Et pendant que les journalistes tentaient d'interrompre l'échange, qui tournait au duel, Jean-Luc Mélenchon a alors lancé un très ironique : "Il faut bien qu'il y ait un débat au PS", déclenchant de nombreux éclats de rire.

Fillon à Le Pen : "La vraie serial killer du pouvoir d'achat, c'est Madame Le Pen"

François Fillon, lui, s'est montré le plus offensif sur les questions économiques. Alors que Marine Le Pen venait de qualifier le régime social des indépendants (RSI) de serial killer, l'ancien Premier ministre a saisi la balle au bond : "Le vrai serial killer du pouvoir d’achat des Français, c’est Madame Le Pen avec la sortie de la zone euro et le rétablissement du franc."

Macron à Fillon : "Je ne suis pas comme vous dans la vie politique depuis trente ans"

François Fillon a lui aussi été attaqué par ses adversaires. Comme lorsque Emmanuel Macron, bien décidé à mettre en avant sa promesse de renouvellement, s'est fait un malin plaisir de souligner sa différence d’âge et d’expérience avec l'ancien Premier ministre : "Je ne suis pas comme vous dans la vie politique depuis trente ans."