Présidentielle : Fillon toujours nettement distancé par Le Pen et Macron, selon un sondage Ipsos pour France Télévisions

Si le premier tour de l'élection avait lieu dimanche, Marine Le Pen et Emmanuel Macron seraient tous les deux qualifiés pour le second tour. 

Trois des candidats à l\'élection présidentielle : François Fillon, Marine Le Pen et Emmanuel Macron.
Trois des candidats à l'élection présidentielle : François Fillon, Marine Le Pen et Emmanuel Macron. (AFP / FRANCEINFO)
avatar
Bastien HuguesFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

A vingt-six jours de l'élection présidentielle, l'hypothèse d'un duel entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron au second tour se renforce un peu plus. Selon un sondage Ipsos-Sopra Steria pour France Télévisions et Radio France, publié mardi 28 mars, les deux candidats font la course en tête, avec respectivement 25% et 24% des intentions de vote. Si le premier tour avait lieu dimanche, le candidat de la droite, François Fillon, serait nettement distancé, avec seulement 18% des voix. A gauche, Jean-Luc Mélenchon (14%) devancerait Benoît Hamon (12%). 

Aucun autre candidat n'atteindrait la barre des 5% : le souverainiste Nicolas Dupont-Aignan obtiendrait 3,5% des voix ; le député Jean Lassalle recueillerait 1% des voix, tout comme les deux candidats d'extrême gauche, Philippe Poutou et Nathalie Arthaud. François Asselineau obtiendrait 0,5% des voix, et Jacques Cheminade moins de 0,5% des voix.

Le spectre d'une abstention record

Mais les choses pourraient encore évoluer. D'abord parce que, selon cette même enquête, seuls 65% des électeurs ont l'intention d'aller voter le 23 avril, laissant planer le spectre d'une participation très faible. Le record d'abstention du 21 avril 2002 (28,4%) serait en effet largement battu. 

L'issue du scrutin est d'autant plus incertaine que 41% des personnes interrogées et certaines d'aller voter affirment que leur choix pourrait encore changer d'ici au jour J. Si les électeurs de Marine Le Pen et de François Fillon semblent les plus convaincus (plus de 80% assurent que leur choix est définitif), ceux de Benoît Hamon et d'Emmanuel Macron paraissent nettement plus indécis (près d'un sur deux affirmant que son vote peut encore changer).

Aux yeux des sondés, et parmi les cinq candidats dépassant la barre des 10%, Jean-Luc Mélenchon est jugé le plus honnête (58%), quand seuls 13% estiment que ce qualificatif s'applique bien à François Fillon. De même, 53% des sondés estiment que le candidat de la France insoumise comprend bien les problèmes des Français, alors que le candidat de la droite arrive en bas du classement (18%). Mais Emmanuel Macron est considéré comme le mieux placé lorsqu'il s'agit de renouveler positivement la façon de faire de la politique (47%), de faire un bon président de la République (41%) et de proposer le programme le plus crédible (40%). 

Macron largement favori au second tour

Au regard des intentions de vote du premier tour, une seule hypothèse a été testée pour le second tour : celle d'un duel opposant Marine Le Pen à Emmanuel Macron. Dans cette configuration, l'ancien ministre de l'Economie l'emporterait largement, avec 62% des voix. Il profiterait notamment de bons reports de la part de l'électorat de Benoît Hamon (77%) et de Jean-Luc Mélenchon (54%). Les électeurs de François Fillon, eux, seraient nettement plus partagés : 38% voteraient Macron, 26% voteraient Le Pen, et 36% s'abstiendraient ou voteraient blanc.

* Enquête Ipsos Sopra-Steria pour France Télévisions et Radio France réalisée du 25 au 27 mars 2017 auprès de 1 005 personnes inscrites sur les listes électorales, constituant un échantillon national représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Échantillon interrogé par internet. Méthode des quotas : sexe, âge, profession de l’individu, région, catégorie d’agglomération.