Martine Aubry s'en prend à François Hollande et Manuel Valls

Elle accuse le gouvernement de trahir les promesses et les valeurs de la gauche. Déchéance de nationalité, réforme du Code du Travail, les griefs sont nombreux.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

Martine Aubry se pose en chef de la fronde contre le gouvernement. À Lille, ce mercredi soir, elle explique pourquoi elle prend la parole. "Je préfère parler aujourd'hui plutôt que de me dire demain : pourquoi j'aurais dû dire les choses. Et vous remarquerez que j'ai toujours préféré parler au président de la République et au Premier ministre plutôt que de me taire quand je pensais que les choses pouvaient changer", explique Martine Aubry. Ce mercredi, elle co-signe dans le journal Le Monde, une charge violente contre la politique du gouvernement.

Le coup de trop

Marché de dupes, chantage permanent, désolant débat, déception, colère, les mots employés par Martine Aubry sont durs. Pour elle, la volonté de réformer le Code du travail est le coup de trop, surtout après les ratés du débat sur la déchéance de nationalité et le traitement du dossier des migrants. Est-ce une manière de se faire entendre pour une primaire à gauche ? Rien ne le dit aujourd'hui.

Le JT
Les autres sujets du JT
Martine Aubry, le 14 janvier 2016 à Lille (Nord) devant la presse 
Martine Aubry, le 14 janvier 2016 à Lille (Nord) devant la presse  (MAXPPP)