Envoyé spécial, France 2

VIDEO BONUS. Selon Aymeric Chauprade, si tu quittes le FN, on te liquidera "comme un traître"

Après un an et demi au cœur du Front national, Aymeric Chauprade se décide à quitter le parti. L'eurodéputé dit avoir alors été victime d'intimidations, et même de menaces de mort. Un extrait proposé par Franceinfo, en bonus de l'enquête d'"Envoyé spécial" sur "les hommes de l'ombre" du FN.

Voir la vidéo
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

En désaccord avec la ligne de Florian Philippot, Aymeric Chauprade a quitté le Front national en novembre 2015, après un an et demi au cœur du parti. L'eurodéputé dit avoir été victime d'intimidations, et même de menaces de mort. "Il y a des gens qui m'ont bien fait comprendre que le moment venu, c'est-à-dire quand ils auront le pouvoir, je serai liquidé, tout simplement, comme un traître." Un extrait proposé par Franceinfo, en bonus de l'enquête d'"Envoyé spécial" sur "les hommes de l'ombre" du FN.

"On te retrouvera... le moment venu"

Une fois qu'on n'est plus au FN, explique A. Chauprade, "on est considéré non pas comme un adversaire politique, mais comme un traître. Donc on doit être liquidé". Comment ces menaces ont-elles été formulées ? Très simplement, selon lui : "On te retrouvera... le moment venu." 

Contactés pour cette enquête, ni Frédéric Chatillon, ni Axel Loustau, ni l'expert-comptable Nicolas Crochet, ni leurs avocats, n'ont répondu à nos questions.

Extrait bonus de "Front national : les hommes de l'ombre", une enquête diffusée dans "Envoyé spécial" le 16 mars 2017.

Aymeric Chauprade dit avoir été menacé quand il a quitté le FN.
Aymeric Chauprade dit avoir été menacé quand il a quitté le FN. (FRANCE 2 / FRANCETV INFO)