Envoyé spécial, France 2

VIDEO BONUS. Front national : des assistants parlementaires européens qui travaillent pour le parti ?

Selon l'eurodéputé Aymeric Chauprade, c'est Marine Le Pen elle-même qui aurait demandé à ses eurodéputés de dédier certains de leurs assistants parlementaires au parti... Vous avez dit "emplois fictifs" ? Un extrait proposé par Franceinfo, en bonus de l'enquête d'"Envoyé spécial" sur "les hommes de l'ombre" du FN.

Voir la vidéo
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Dans cet extrait bonus d'une enquête d'"Envoyé spécial" proposé par Franceinfo, l'eurodéputé Aymeric Chauprade dévoile les coulisses de la première réunion des eurodéputés FN à Bruxelles en juin 2014, juste après les élections européennes.

Un seul assistant dédié aux travaux parlementaires ?

Au cours de cette réunion, à huis clos, Marine Le Pen, la patronne du FN, aurait explicitement demandé à ses eurodéputés de recruter leurs assistants parlementaires sous son contrôle... et de n'en conserver qu'un seul pour les travaux parlementaires. "En clair, précise A. Chauprade, chaque député a le droit de recruter un assistant pour lui, mais les autres assistants seront dédiés à autre chose... A quoi ? au parti." Un système d'emplois fictifs, donc...

"Au nom du peuple" ou "Sur le dos du peuple" ?

Si l'on en croit l'eurodéputé, ces combines illicites auraient donc été mises en place au plus haut niveau d'une formation politique d'importance nationale... Au-delà de l'aspect moral, "ce parti qui prétend relever le pays est dans l'amateurisme le plus total", dénonce A. Chauprade. Ça montre toute l'imposture morale qu'est le Front national, dont le slogan est 'au nom du peuple'. Ce devrait être, l'affaire des assistants parlementaires le montre bien, 'sur le dos du peuple'."

Contactés pour cette enquête, ni Frédéric Chatillon, ni Axel Loustau, ni l'expert-comptable Nicolas Crochet, ni leurs avocats, n'ont répondu à nos questions.

Extrait bonus de "Front national : les hommes de l'ombre", une enquête diffusée dans "Envoyé spécial" le 16 mars 2017.

Chauprade
Chauprade (CAPTURE ECRAN FRANCE 2)