VIDEO. Mélenchon à Châteauroux, Hamon à La Réunion, Le Pen à Bordeaux... Résumé d'un week-end de campagne

A trois semaines de la présidentielle, le week-end a été chargé en politique : meetings, déplacements ou attaques entre candidats par déclarations interposées. Résumé. 

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Week-end chargé en politique. A trois semaines de l'élection présidentielle, les candidats sont partis à la rencontre de leurs électeurs, samedi 1 et dimanche 2 avril. A Châteauroux (Indre), Jean-Luc Mélenchon a été porté par l'enthousiasme de ses partisans, tout comme par les sondages qui le rapprochent du trio de tête pour cette présidentielle. Dans les longues files d'attente avant le meeting, ses partisans voulaient y croire.

Presque au même moment, Marine Le Pen était à Bordeaux (Gironde). La candidate y a accusé ses adversaires de s'être coalisés contre elle. Elle s'est appuyée sur la rencontre, samedi, entre Emmanuel Macron et le Républicain Christian Estrosi. Et le sentiment est le même chez ses sympathisants. 

Macron attaque frontalement Fillon

Cette surprenante rencontre a aussi été commentée par Benoît Hamon, qui était samedi sur l'île de la Réunion, en fief socialiste. "Tout ça c'est pas bon et ça finira en imposture parce qu'on ne peut pas être avec Estrosi et Delanoë, Le Drian et Madelin", assure le candidat socialiste. Dans une salle surchauffée, Benoît Hamon a dénoncé la malhonnêteté intellectuelle de ses concurrents.

Atmosphère aussi survoltée à Marseille (Bouches-du-Rhône) où Emmanuel Macron a rassemblé environ 6 000 personnes. Sur scène, le candidat d'En Marche ! a attaqué frontalement François Fillon. Ce dernier espère renouveler son exploit des primaires et rattraper son retard dans la dernière ligne droite.

Le JT
Les autres sujets du JT
Marine Le Pen a tenu un meeting à Bordeaux (Gironde), le 2 avril 2017.
Marine Le Pen a tenu un meeting à Bordeaux (Gironde), le 2 avril 2017. (GEORGES GOBET / AFP)