Marine Le Pen : période de doute pour la présidente du Front nationale

Marine Le Pen fait sa rentrée politique ce week-end à Brachay (Haute-Marne). Elle avait quasiment disparu depuis un mois. Elle se disait épuisée par sa campagne électorale, on la disait aussi déprimée par sa défaite 

Voir la vidéo
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Quatre mois ce sont écoulés depuis ce soir de mai 2017 où Marine Le Pen rate totalement son débat d'entre-deux-tours. Que devient-elle depuis ? Sans groupe politique à l'Assemblée nationale, la députée du Nord n'a que peu la parole dans l'hémicycle. Au Front national, beaucoup profitent de cette situation. Officiellement, la patronne du FN est de retour. Mais en off, ses plus proches le reconnaissent : "Marine traverse une vraie période de doute."

Frictions à l'intérieur du parti

Au sein du Front national, les clans s'affrontent comme jamais. Les choix politiques de Marine Le Pen sont attaqués, notamment la sortie de l'Euro. Florian Philippot, celui qui a initié l'idée, devient la cible numéro 1. En coulisse, Louis Aliot et Nicolas Bay, Bruno Bilde ou Gilbert Collard veulent sa tête. Ils sont persuadés d'avoir remporté un combat : "La sortie de l'euro est repoussée aux calendes grecques", assure l'un d'eux. En coulisse, la chef s'inquiète, mais temporise. À Brachay (Haute-Marne) pour sa rentrée politique ce samedi 9 septembre, elle devrait concentrer ses flèches contre Emmanuel Macron, repousser la rénovation du parti à plus tard, laisser ses ouailles s'affronter. Elle reste pour l'instant la seule chef au Front national.

Le JT
Les autres sujets du JT
La rentrée du FN devrait s\'articuler autour de trois temps forts, avec notamment un séminaire des élus du FN le 15 septembre à Poitiers 
La rentrée du FN devrait s'articuler autour de trois temps forts, avec notamment un séminaire des élus du FN le 15 septembre à Poitiers  (BERTRAND GUAY / AFP)