Double système monétaire proposé par Marine Le Pen : "Les premières victimes vont être les épargnants"

Philippe Ansel, chef économiste à la fondation Concorde, estime que le double système monétaire proposé par Marine Le Pen dimanche est "confus" et "contradictoire". Selon lui, les épargnants en seraient les premières victimes. 

Marine Le Pen, le 3 avril 2017 à La Bazoche-Gouet (Eure-et-Loir).
Marine Le Pen, le 3 avril 2017 à La Bazoche-Gouet (Eure-et-Loir). (JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Selon Marine Le Pen, "l'euro est mort" mais pas enterré. La candidate Front national à l'élection présidentielle propose, dimanche 30 avril, un double système monétaire, si elle est élue le 7 mai. Il y aurait à la fois un euro pour les grandes entreprises qui font du commerce international et une monnaie nationale pour les particuliers et les achats du quotidien. Une proposition "confuse" qui va créer de "l'incertitude" sur les marchés, a affirmé Philippe Ansel, chef économiste à la fondation Concorde, dimanche, sur franceinfo. Selon lui, les premières victimes seraient les épargnants. 

franceinfo : Marine Le Pen dit que sa proposition sur l'euro est "simple". Est-ce vraiment le cas ? 

Philippe Ansel : Pas du tout. J'ai du mal à comprendre la nature de sa proposition. Tout ceci me paraît confus et contradictoire. Quel serait le rôle de la banque centrale européenne avec une double monnaie ? Est-ce que les autres pays accepteraient d'entrer dans ce système qu'on a du mal à cerner ?

Deux monnaies peuvent-elles coexister dans un même pays ?

Non, absolument pas. Encore une fois, j'ai du mal à comprendre sa proposition. Selon Marion Maréchal-Le Pen, une négociation avec l'Union européenne pourrait durer plusieurs années. Cela va produire la pire des choses pour les marchés financiers : l'incertitude. Mettez-vous à la place d'un fond de pension américain. Va-t-il prêter à la France dans ces conditions alors que la France est en train de négocier une vraie-fausse sortie de l'euro ? Non. Il attendra l'issue des négociations.Que va-t-il se passer en attendant l'issue des négociations ? Une flambée des taux d'intérêt. Les premières victimes vont être les épargnants parce qu'une hausse des taux signifie une baisse de la valeur de leur épargne. Cela va signifier une extrême difficulté des fonds euro de l'assurance vie et le blocage de cette épargne, selon les dispositions prises par le gouvernement en juin 2016 qui permettent d'en bloquer les retraits.

Cette proposition est-elle la conséquence de l'alliance avec Nicolas Dupont-Aignan pour essayer de rapprocher deux programmes qui ne semblent pas vraiment conciliables ?

Non, je pense que c'est une proposition qui vise plutôt à contrer la défiance des Français vis-à-vis de la sortie de l'euro. Ils sont conscients de la protection que leur offre cette monnaie unique. Une grande partie d'entre-eux ne veulent pas en sortir. Marine Le Pen essaye donc de trouver un moyen de rassurer cette majorité de la population.

Double système monétaire proposé par Marine Le Pen : "Les premières victimes vont être les épargnants", affirme Philippe Ansel, chef économiste à la fondation Concorde

00:00-00:00

audio
vidéo