DIRECT. Présidentielle : regardez le meeting de Marine Le Pen à Clairvaux-les-Lacs

La candidate du Front national à la présidentielle tient vendredi soir une réunion publique à Clairvaux-les-Lacs (Jura)

La candidate du Front national pour la présidentielle, Marine Le Pen, prononce un discours lors d\'un meeting à Lyon (Rhône), le 5 février 2017.
La candidate du Front national pour la présidentielle, Marine Le Pen, prononce un discours lors d'un meeting à Lyon (Rhône), le 5 février 2017. (JEFF PACHOUD / AFP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ce qu'il faut savoir

A neuf semaines du premier tour de l'élection présidentielle, la candidate du Front national Marine Le Pen tient vendredi 17 février, à Clairvaux-les-Lacs (Jura), un meeting que vous pouvez voir sur franceinfo.

Toujours en tête dans les sondages. A neuf semaines du premier tour, Marine Le Pen caracole en tête des intentions de vote au premier tour (selon l'enquête Cevipof-Ipsos-Sopra Steria), avec 25% à 26% des voix, devant Emmanuel Macron (20% à 23%) et François Fillon (17,5% à 19%), plombé par les emplois présumés fictifs de sa femme et de deux de ses enfants.

  Empêtrée dans une affaire d’emploi fictif. Marine Le Pen a démenti vendredi avoir reconnu l'emploi fictif de son garde du corps comme assistant parlementaire européen, contredisant ainsi un rapport de l'organisme antifraude de l'Union européenne, dévoilé jeudi par Mediapart et Marianne.

Le live

Suivez le live et réagissez en direct
#PRESIDENTIELLE

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #PRESIDENTIELLE

23h09 : Des centaines de personnes ont manifesté en tapant sur des casseroles dans les rues de Clairvaux-les-Lacs (Jura), ce soir, contre la présence de Marine Le Pen, qui tient un meeting dans la commune.

(FRANCE 3)

21h42 : "Nous avons discuté plusieurs minutes, nous nous verrons mais vous n'en saurez pas plus parce que nous ne voulons ni lui, ni moi, feuilletonner cet épisode (...) le rassemblement de la gauche, ce n'est pas du théâtre."

En déplacement au Portugal, le candidat du PS à la présidentielle a réagi aux questions des journalistes sur sa conversation téléphonique avec Jean-Luc Mélenchon.

20h58 : Voici le point sur l'actualité en ce début de soirée :

• François Fillon, candidat de la droite à la présidentielle, a affirmé qu'il ne renoncerait pas à se présenter même en cas de mise en examen pour les emplois présumés fictifs de son épouse, et qu'il irait "jusqu'à la victoire", dans une interview accordée au Figaro.

• Marine Le Pen dément avoir fictivement employé son garde du corps comme assistant au Parlement européen, contredisant un rapport de l'organisme antifraude de l'UE susceptible de mettre la candidate du FN en difficulté en pleine campagne présidentielle.

• Deux morts, un adolescent blessé, une folle course poursuite sur l'autoroute et trois véhicules incendiés, c'est le bilan de trois fusillades qui ont eu lieu coup sur coup dans les Bouches-du-Rhône, hier soir, vers 23 heures, près de Gignac-la-Nerthe, à Aix-en-Provence et à Marseille.

• Le policier mis en examen pour "viol" après l'arrestation violente de Théo à Aulnay-sous-Bois, parle pour la première fois. Interrogé par les journalistes "d'Envoyé spécial", il affirme : "Mon intention a toujours été de le faire fléchir pour l'amener au sol pour l'interpeller."

20h45 : "Vous ne connaissez pas l'histoire de France !" Emmanuel Macron a été accueilli à Carpentras (Vaucluse) par des manifestants pieds-noirs qui lui ont réclamé en vain des excuses pour le fait d'avoir qualifié la colonisation de "crime contre l'humanité". "Ce n'est pas de l'histoire dont on parle, on parle de mémoire", a rétorqué le candidat en campagne.

(FRANCE TELEVISIONS)

20h16 : "Ma décision est claire : je suis candidat et j'irai jusqu'à la victoire."

Interrogé par Le Figaro, le candidat de la droite affirme s'en remettre au suffrage universel, et écarte tout retrait, même en cas de mise en examen dans l'affaire des emplois soupçonnés fictifs de son épouse, Penelope.

franceinfo mimique francois fillon debat

19h35 : Libération et Regards appellent à un débat public "clair et transparent" entre les trois candidats de gauche à la présidentielle : Jadot, Hamon et Mélenchon. "Savoir ce qui les rassemble. Et ce qui les divise. Comprendre les raisons pour lesquelles une candidature unique de la gauche n'est pas possible. Ou, au ­contraire, comprendre dans quelles conditions celle-ci ­serait envisageable."

19h28 : Bonsoir @anonyme. Pour l'instant, Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon se sont appelés au téléphone, mais ne se sont pas encore rencontrés. Depuis Strasbourg, le candidat de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, a proposé, aujourd'hui, un rendez-vous au candidat socialiste, pour la semaine prochaine. "Voyons ce que nous pouvons faire d'utile", écrit-il dans une lettre publiée sur son site.

19h28 : Bonsoir ! Des nouvelles de la rencontre en Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon ? Merci.

19h03 : À Clairvaux-les-Lacs, Marine Le Pen promet à nouveau la suppression des régions #FN #Jura

19h03 : Pour la venue de @MLP_officiel à Clairvaux-les-Lacs, 300 manifestants selon la gendarmerie #Jura #FN

19h02 : Alors que Marine Le Pen doit tenir ce soir une réunion publique à Clairvaux-les-Lacs (Jura), un journaliste d'Europe 1 indique qu'environ 300 manifestants l'attendent au son des cloches de vaches et des huées.

18h57 : Le candidat de la droite ne peut plus faire un pas sans tomber sur eux. Après La Réunion, Compiègne, et Troyes, François Fillon a de nouveau été chahuté par une trentaine de militants lors de son déplacement à Tourcoing (Nord), aujourd'hui. Notre journaliste Margaux Duguet a interrogé ces militants anti-Fillon.

Des militants \"anti-Fillon\", lors du meeting de Compiègne (Oise), le 15 février 2017.

18h04 : Voici l'essentiel de l'actualité de ce vendredi soir :

• Jean-Luc Mélenchon et Benoît Hamon se parleront aujourd'hui. C'est ce qu'a indiqué ce dernier sur franceinfo. "Ce ne sera pas facile", a-t-il concédé à propos des négociations entre les deux hommes.

• François Fillon a entamé ce matin une visite de quelques heures à Tourcoing où il a été accueilli par des cris hostiles d'une trentaine de militants de gauche en raison des soupçons d'emplois fictifs qui pèsent sur sa femme Penelope.


• Spectaculaire fusillade hier soir sur l'autoroute A55, à l'ouest de Marseille. Un homme, ciblé par deux voitures, a été tué.


• Le policier mis en examen pour "viol" après l'arrestation violente de Théo à Aulnay-sous-Bois, parle pour la première fois. Interrogé par les journalistes "d'Envoyé spécial", il affirme : "Mon intention a toujours été de le faire fléchir pour l'amener au sol pour l'interpeller."


16h23 : Dans L'Obs, Emmanuel Macron a estimé que les opposants au mariage pour tous avaient été humiliés pendant le débat sur la loi Taubira. Ces propos ont provoqué la colère des partisans de la mesure, comme le détaille notre article.

16h13 : Emmanuel Macron a été accueilli par des manifestants pieds-noirs à son arrivée à Carpentras (Vaucluse). Ils lui ont réclamé, en vain, des excuses pour ses propos qualifiant la colonisation de "crime contre l'humanité".

14h04 : Retour sur les principaux titres de l'actu :

• Jean-Luc Mélenchon et Benoît Hamon se parleront aujourd'hui. C'est ce qu'a indiqué ce dernier sur franceinfo. "Ce ne sera pas facile", a-t-il concédé à propos des négociations entre les deux hommes.

• Spectaculaire fusillade cette nuit sur l'autoroute A55, à l'ouest de Marseille. Un homme, ciblé par deux voitures, a été tué.

• Le policier mis en examen pour "viol" après l'arrestation violente de Théo à Aulnay-sous-Bois, parle pour la première fois. Interrogé par les journalistes d'"Envoyé spécial", il affirme : "Mon intention a toujours été de le faire fléchir pour l'amener au sol pour l'interpeller."

Donald Trump a promis un nouveau décret sur l'immigration "la semaine prochaine", lors d'une conférence de presse. Il en a également profité pour attaquer la presse, qu'il juge "malhonnête".

13h47 : Si vous n'avez pas suivi l'affaire d'emplois fictifs qui concerne Marine Le Pen, France 3 vous la résume en images.

13h24 : Reportage de France 3 à Tourcoing (Nord) où François Fillon poursuit sa campagne, malgré les concerts de casseroles.


13h03 : Le collectif national des droits de l'Homme Romeurope a envoyé, jeudi 16 février, un rapport à tous les candidats à la présidentielle. Il s'agit de 20 propositions pour permettre une politique d'inclusion "des personnes vivant dans des bidonvilles et squats", explique le collectif sur franceinfo.

12h36 : "J'ai rencontré Jean-Luc Mélenchon hier matin. On a passé un long moment ensemble. J'ai encore discuté avec Benoît Hamon hier. Nous discutons pour savoir si nous sommes capables d'assumer cette responsabilité devant l'histoire. Toute cela devra aboutir dans les jours qui viennent."

Invité de franceinfo, Yannick Jadot estime qu'"il y a un incroyable potentiel d'une grande aventure politique", alors que les militants écologistes ont largement approuvé hier, par un vote, un rapprochement avec Benoit Hamon et Jean-Luc Mélenchon.

12h01 : Il est midi, voici le point sur l'actualité :

• Jean-Luc Mélenchon et Benoît Hamon se parleront aujourd'hui. C'est ce qu'a indiqué ce dernier sur franceinfo. "Ce ne sera pas facile", a-t-il concédé à propos des négociations entre les deux hommes.

• Spectaculaire fusillade cette nuit sur l'autoroute A55, à l'ouest de Marseille. Un homme, ciblé par deux voitures, a été tué.

• Le policier mis en examen pour "viol" après l'arrestation violente de Théo à Aulnay-sous-Bois, parle pour la première fois. Interrogé par les journalistes d'"Envoyé spécial", il affirme : "Mon intention a toujours été de le faire fléchir pour l'amener au sol pour l'interpeller."

Donald Trump a promis un nouveau décret sur l'immigration "la semaine prochaine", lors d'une conférence de presse. Il en a également profité pour attaquer la presse, qu'il juge "malhonnête".