Marine Le Pen se justifie sur l’emprunt du FN à une banque russe

La présidente du FN a confirmé ce dimanche que son parti avait emprunté neuf millions d’euros à une banque russe. Elle affirme ne se sentir "aucune obligation" envers cette banque.

(Emprunt du FN à une banque russe: "aucune obligation" du parti à l'égard de cette banque, estime Marine Le Pen © Maxppp)
Radio France

Mis à jour le
publié le

Le Front national a bien emprunté neuf millions d’euros à une banque russe mais ne se sent pas redevable. Ce dimanche, la président du FN était l’invitée de l’émission C Politique de France 5. Elle a confirmé ce prêt et s’est justifié : "J'aurais préféré emprunter à une banque française, je ne le peux pas parce qu'on m'interdit de le faire, ça pose un vrai problème démocratique, mais je ne me sens aucune obligation à l'égard de la banque qui m'a prêté cet argent ". Elle précise que "tout est absolument légal dans cet emprunt ".

Pas de lobbying des dirigeants frontistes en Russie

"J'ai demandé aux Etats-Unis, j'ai demandé en Asie, j'ai demandé en Europe, j'ai demandé en Russie, j'ai demandé dans les pays de l'Est, et il se trouve qu'une banque tchèquo-russe a accepté de nous prêter. Tant mieux ! ", a poursuivi la présidente du FN.

 

Médiapart, qui a révélé l’information samedi, évoquait un "intense lobbying des dirigeants frontistes à Moscou ". Il pointait une rencontre entre Marine Le Pen et le député nationaliste Alexander Mikhailovich Babakov en février. Ce dernier est visé par des sanctions de l’Union européenne. La présidente du Front national a nié avoir fait du lobbying et parle de "diffamations ". L’article parle également de la question d’une "éventuelle ingérence étrangère ". A cela Marine Le Pen a répondu : "Vous avez déjà emprunté, j'imagine, dans votre vie quotidienne à une banque, c'est pas pour ça que vous vous sentez une obligation à l'égard de la banque ? "

 

A LIRE AUSSI ►►► Le FN a emprunté neuf millions d’euros à une banque russe