Manuel Valls veut faciliter le retour des Français vivant à l'étranger

Le Premier ministre a chargé Hélène Conway-Mouret, ex-ministre des Français de l'étranger, de faire des propositions pour inverser la tendance et faire revenir les Français expatriés.

Le Premier ministre, Manuel Valls, le 20 novembre 2014, à Paris.
Le Premier ministre, Manuel Valls, le 20 novembre 2014, à Paris. (ERIC PIERMONT / AFP)

Mis à jour le , publié le

Manuel Valls ne veut pas faire de l'expatriation une fatalité. Selon un décret paru mardi 25 novembre au Journal officiel, le Premier ministre a chargé Hélène Conway-Mouret, ex-ministre des Français de l'étranger, d'un rapport visant à faciliter les conditions du retour en France des expatriés. Selon les estimations officielles, ces derniers seraient aujourd'hui plus de 2 millions. Le rapport devra être rendu avant le 1er mai 2015.

La sénatrice socialiste se voit confier une "mission de diagnostic et de proposition" sur les difficultés que peuvent rencontrer les Français lors de leur retour au pays. "Il est de l'intérêt de la France d'encourager ces expériences (d'expatriation), mais aussi de veiller aux conditions du retour de nos compatriotes", souligne Manuel Valls. Or, "la question du retour de ces Français n'a jamais été véritablement traitée", estime le Premier ministre, évoquant une rentrée qui "peut se révéler difficile face à la multiplicité des démarches à entreprendre : réinstallation, logement, inscription scolaire, accès aux prestations sociales, information sur la fiscalité, sur la retraite, etc."

En 10 ans, le nombre d'expatriés a augmenté de 35%

Selon le rapport parlementaire de Luc Chatel (UMP) et Yann Galut (PS) sur "l'exil des forces vives de France", au 31 décembre 2013, 1 642 953 Français étaient inscrits au registre des Français établis hors de France. Soit environ 32 000 de plus que fin 2012 et 420 000 de plus que dix ans auparavant, soit une hausse de près de 35%.

Environ la moitié d'entre eux vivent en Europe, 15% en Afrique, 19% en Amérique (dont 13% en Amérique du Nord), 8,4% au Proche et Moyen-Orient, 7,6% en Asie-Océanie. Par pays, la Suisse devance les Etats-Unis et le Royaume-Uni. Mais les auteurs estiment qu'en raison des lacunes des données consulaires, le nombre de Français à l'étranger dépasse les 2 millions.